Cliquez ici pour accéder à la version mobile

L'observatoire national interministériel de la sécurité routière

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) est directement placé auprès du délégué interministériel à la sécurité routière. Il s'appuie sur le travail des forces de l'ordre, des observatoires régionaux et départementaux de la sécurité routière qui participent au recueil et au contrôle des données, avec le soutien technique du CEREMA, centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.

Actualités

 

Bilan 2016 du comportement des usagers de la route et du permis à points

Le bilan de l’année 2016, comparé à celui de 2015, a enregistré une hausse de + 11,7 % du volume total des infractions (délits et contraventions) au code de la route relevées en 2016 par les services de police et de gendarmerie nationales. Le nombre des délits routiers a augmenté de + 2,5 % en 2016, notamment les délits relatifs aux stupéfiants et les délits de fuite après un accident, traduisant un durcissement de certains comportements délictuels. Dans le même temps, le nombre de points retirés en 2016 a connu une hausse de + 5,7 % par rapport à la même période de 2015.

Pour en savoir plus, consulter l'onglet Infractions et permis.

Le baromètre de Novembre 2017

281 personnes sont décédées en novembre, soit +8.9% par rapport à 2016. Les 23 personnes tuées en plus sont essentiellement des motocyclistes et des automobilistes.
Comparée à l'an dernier sur la même période, la mortalité des jeunes adultes augmente (+2%) mais baisse  de (-29%) en se référant à l'année 2010 et -7% par rapport à 2013. La mortalité des seniors âgés de 65 ans ou plus est stable au regard de l’année passée mais accuse une hausse par rapport aux deux années de références.

Consulter le baromètre ONISR du mois de novembre.

L'appel à projets d'études et de recherche en sécurité routière 2018-2022

La Délégation à la Sécurité Routière a lancé un appel à projets qui permettra d’améliorer encore la visibilité de son offre de financement et de mobiliser l’ensemble des communautés scientifiques et tous les acteurs, publics ou privés, impliqués dans la recherche en matière de sécurité routière.
Les thèmes prioritaires d’études et recherches retenus sont les suivants :

1. Les usagers vulnérables
2. Les jeunes et les personnes âgées
3. La réduction du nombre de blessés graves
4. Les facteurs comportementaux
5. Aides au respect des règles et à la circulation en sécurité
6. Le véhicule intelligent
7; L’évaluation de l’action publique en faveur de la sécurité routière et synergies avec d’autres politiques publiques

Les projets sont à adresser d’ici le 15 janvier 2018 à 17h00 (heure de Paris) à l’adresse fonctionnelle de l’ONISR ( onisr-dscrmaeatinterieurmaedotgouvmaedotfr).
Pour en savoir plus sur les modalités de soumission et de sélection, consulter l'onglet appel à projets.

Bilan de l'accidentalité 2016

En 2016, 3 477 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en France métropolitaine. Avec 16 décès de plus qu’en 2015, soit l’équivalent d’un peu moins de 2 jours pour cette année 2016 bissextile, c’est globalement une quasi-stabilisation après deux années d’augmentation.
Les autres indicateurs de l’accidentalité sont en légère hausse : le nombre de personnes blessées sur les routes augmente de 2,6%, soit 72 645 personnes  blessées dans 57 522 accidents corporels (+1,6%). 27 187 de ces personnes ont dû être hospitalisées (+2,2% par rapport à 2015) parmi lesquelles beaucoup garderont des séquelles graves.

Pour plus d'informations, voir la rubrique Bilans annuels.

 

 

 

Ministère de l'intérieur