Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Thématiques

Accidentalité du Nouvel An

Passage à l'heure d'hiver

Piétons séniors et aménagement de la voirie en milieu urbain

L'accidentalité hommes femmes : fiche   -   présentation

Freinage d'urgence des motocyclettes : fiche   -   rapport de l'étude

La France dans l'Europe de la sécurité routière

Les blessés graves M.AIS 3+ : fiche   -   présentation

Alcool

Conducteurs novices

Jeunes adultes (de 18 à 24 ans)

Seniors de 75 ans et plus

Rapport sur l'accidentalité sur les routes bidirectionnelles hors agglomération - Enjeux relatifs au réseau principal

Depuis 2012, plusieurs études du Cerema ont examiné les différences d’accidentalité hors agglomération entre le réseau principal bidirectionnel et le réseau plus local. Ce nouveau rapport, avec des données sur la totalité des départements français, confirme que quel que soit le département, le réseau dit « principal » enregistre une proportion de morts bien supérieure à sa part de réseau (en kilomètres).

Rapport de l'ONISR

Vitesses

Vitesse maximale autorisée en Allemagne

Vitesse maximale autorisée au Danemark

Vitesse maximale autorisée au Royaume-Uni

Vitesse

Vitesse pratiquée et  accidents :  modèles  de Nilsson et d'Elvik

Rapports sur l'expérimentation de l’abaissement de la vitesse limite autorisée à 80 km/h

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, une expérimentation de diminution de la vitesse limite autorisée de 90 km/h à 80 km/h sur quelques itinéraires de routes nationales bidirectionnelles a été décidée. Cette expérimentation s'est déroulée sur la RN7 dans la Drôme (26), la RN57 dans la Haute-Saône (70) et la RN151 dans l’Yonne (89) et la Nièvre (58).

Le Cerema a été sollicité par la Délégation à la Sécurité Routière pour réaliser des observations des vitesses pratiquées par les usagers sur les tronçons de l’expérimentation avant et après l’abaissement de la vitesse limite autorisée. Ces observations ont été réalisées au moyen de plusieurs campagnes d’observation successives sur une période de deux années.

L’analyse des résultats des mesures des vitesses observées montre que la baisse de la vitesse limite autorisée de 90 km/h à 80 km/h a engendré une baisse moyenne des vitesses pratiquées pour tous les véhicules de 4,7 km/h. Cette baisse, sur tous les tronçons, concerne tous les usagers.

Télécharger le rapport du Cerema ici.

Aussi, un suivi de l'accidentalité sur les tronçons de l'expérimentation a été réalisé par l'ONISR. Le bilan affiche une tendance positive, mais les nombres d’accidents considérés étant peu élevés, la baisse de l'accidentalité observée n’est pas statistiquement significative.

Télécharger le rapport de l'ONISR ici.

Partager

Ministère de l'intérieur