Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Accidentalité routière

L’accidentalité touche tous les modes de déplacement. Elle intégre de nombreux domaines techniques, technologiques, ingénierie avec les routes, la cinétique, la détection.

Elle relève notamment de l’interdisciplinarité : santé, éducation, communication et économie sociale. Cette transversalité se retrouve avec les multiples acteurs industriels, assureurs, médecins, enseignants, forces de l’ordre.

Des remontées rapides transmises par les services du Ministère de l’intérieur, limitées aux nombres d’accidents corporels, de personnes tuées, blessées et blessées hospitalisées, permettent de donner une estimation provisoire du bilan de l’accidentalité en France d’un mois donné dès les premiers jours du mois suivant. Ces estimations extrapolées à partir des données brutes des remontées rapides, font l’objet d’un baromètre mensuel commenté, offrant diverses comparaisons (du mois au même mois de l’année précédente, des premiers mois de l’année aux mêmes n mois de l’année précédente) ainsi qu’un suivi de tendance établi sur la base de 12 mois glissants.

Les derniers baromètres

barometre

Baromètre ONISR - mai 2016

294 personnes seraient décédées sur les routes en mai 2016.
La mortalité routière connaît une hausse assez forte (+10,1%) par rapport à mai 2015. Les nombres des accidents corporels, des blessés et des blessés hospitalisés sont également en hausse (respectivement +3,6%, +2,9% et +2,6%).

barometre

Baromètre ONISR - avril 2016

245 personnes seraient décédées sur les routes en avril 2016.
La mortalité routière connaît une baisse sensible (-5%) par rapport à avril 2015. Les nombres des accidents corporels, des blessés et des blessés hospitalisés sont également en baisse (respectivement -9,1%, -8,7% et -9,1%).

Les baromètres antérieurs

Le bilan annuel a pour but de faire connaître l’accidentalité pour en comprendre les mécanismes, à travers notamment des analyses thématiques. Les données d’accidentalité commentées et analysées dans chaque publication annuelle proviennent du fichier national des accidents corporels de la circulation routière.

Les bulletins d’analyse des accidents corporels de la circulation (BAAC) sont fournis par les forces de l’ordre qui les remplissent à la suite de tout accident corporel où ils sont appelés. Le fichier est complété par les observatoires départementaux de sécurité routière.

Les données brutes ayant servi au bilan font l'objet d'un recueil mis également en ligne.

Le dernier bilan

Bilan sécurité Routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 Annexes

Ce bilan annuel a pour but de faire connaître l'accidentalité pour en comprendre les mécanismes, à travers notamment des analyses thématiques. Il a été enrichi en 2014 d'analyses sur les véhicules utilitaires, les autocars, les autobus, des comparaisons internationales et des séries longues mensuelles.

Courbe de la mortalité routière en France métropolitaine de 1970 à 2014

Collection des bilans sur l'accidentalité routière en France

Année 2013

De 2002 à 2012

De 2011 à 1991 

Les bilans de référence

Ces indicateurs présentent en moyenne sur trois ans (2013/2014/2015) la position de chaque région ou département en accidentalité globale et par rapport aux enjeux prioritaires : les jeunes de 18 à 24 ans, les usagers de deux-roues motorisés, l’accidentalité impliquant des conducteurs novices (permis de moins de deux ans) ou des conducteurs présentant un taux illégal d’alcool.

L'ensemble de ces données est basé sur l'analyse de la mortalité recueillie à travers les données issues des Bulletins d’Analyse des Accidents Corporels de la circulation (BAAC). La mortalité 2015 et l’évolution par rapport à 2014 est précisée.

Données 2015

Indicateurs régionaux de sécurité routière

Indicateurs départementaux de sécurité routière

Données 2014

Données 2013

Données 2012

Indicateurs départementaux de sécurité routière

Partager

Ministère de l'intérieur