« Merci. »

En adressant un « merci » empli d’émotion, Léa et Marc témoignent de leur gratitude envers ces anonymes qui leur ont permis de rester en vie et encouragent ainsi tous les Français à partager leur raison d’agir.

A partir du 5 janvier 2020, la Sécurité routière donne la parole à des personnes qui ne sont pas mortes ou qui n'ont pas été blessées, parce que des automobilistes qui ont croisé leur chemin ont conduit prudemment et leur ont ainsi évité le pire. Léa, 8 ans, remercie Yanis d’avoir résisté à la tentation de décrocher son téléphone, gardant ainsi toute sa vigilance grâce à laquelle la petite fille aura la vie sauve. Marc, quant à lui, remercie Lise qui, malgré son stress lutte contre son envie d’accélérer et épargne l’intégrité physique de Marc. Les regards pleins de chaleur remplacent les accidents.

Dès le 5 janvier 2020, la Sécurité routière prendra la parole à la télévision et à la radio, pour continuer à installer l’idée que sur la route, chaque jour, chacun a le pouvoir d’agir. En télévision, à l’issue d’un suspens qui aura pu faire penser aux téléspectateurs qu’un drame était inéluctable, dans deux nouveaux films, les deux personnages, Léa et Marc, remercient des conducteurs anonymes, qui, par leur comportement, ont évité l’accident qui aurait pu leur être fatal. C’est la chronique des accidents qui n’arriveront pas. En adressant un « merci » empli d’émotion, Léa et Marc témoignent de leur gratitude envers ces anonymes qui leur ont permis de rester en vie et encouragent ainsi tous les Français à partager leur raison d’agir.

Les films