Radar : Technologie embarquée et avertisseur de contrôle de vitesse automatisé

Avertisseurs de contrôle radar

Tous les dispositifs qui informent le conducteur en temps réel de la présence d’un radar fixe ou mobile ou d’un contrôle de police sont interdits. Les radars ont pour fonction d’éviter les dépassements des vitesses autorisées. Ils sauvent des vies.

Que dit la loi ?

Le décret 2012-3 du 3 janvier 2012, lié à la sécurité routière, interdit « la détention, le transport et l'usage des avertisseurs de radars ».

Qu’entend-on par « avertisseurs de radars » ?

Ce sont tous les dispositifs qui informent le conducteur en temps réel de la présence d’un radar fixe ou mobile ou d’un contrôle de police.

Il peut s’agir notamment des boîtiers spécifiques qui signalent l’emplacement des contrôles de vitesse ou encore de la fonction d’avertissement de radars se trouvant sur des boîtiers GPS (y compris s’ils sont intégrés au véhicule) ou sur des applications de navigation pour téléphones mobiles.

Décret n° 2012-3 du 3 janvier 2012

Quels sont les risques ?

Les avertisseurs de radars nuisaient à la sécurité routière en permettant à certains usagers de la route de ne respecter les limitations de vitesse qu'à proximité d'un radar signalé sur leur parcours, ceci accroissant les comportements dangereux liés à une vitesse excessive.

Lire les risques liés à la vitesse

Quelles sont les sanctions ?

Les contrevenants risquent une contravention de 1 500 euros avec un retrait de 6 points ainsi que la saisie du dispositif.

Quand peut-on être contrôlé ?

Lors d’un contrôle routier, les forces de l’ordre peuvent demander à contrôler un appareil en votre possession, notamment sur réquisition spécifique du procureur de la République.

Par ailleurs, après un accident, la vérification pourra être effectuée en vue d’examiner une éventuelle responsabilité du conducteur.

Avertisseurs de radars, GPS et téléphones mobiles

Les GPS et téléphones mobiles peuvent contenir des fonctions d'avertisseurs de radar.

Ces appareils doivent obligatoirement être mis en conformité. Pour cela, les fabricants proposent des mises à jour simples et rapides. Si vous ne l’avez pas encore fait, renseignez-vous vite. Cette démarche est à la responsabilité de l’usager.

Après une mise en conformité, GPS, et applications de téléphone mobile deviennent des outils d’aide à la conduite. Ils ont notamment pour fonction de signaler les zones dangereuses sur la longueur de l’itinéraire afin de permettre aux automobilistes d’accroître leur vigilance et d’adapter leur vitesse en fonction des limitations et des circonstances.

Voir aussi

  • FAQ

    Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

    Rendez-vous sur notre FAQ !
  • Payer une amende issue d'un contrôle radar

    En cas de « flash » suite à une infraction, le propriétaire du véhicule...