Radar pédagogique, Comment ça marche ?

Radars pédagogiques

Les radars pédagogiques affichent la vitesse des véhicules. Ce dispositif vise à inciter les usagers en infraction à modifier leur comportement sans les verbaliser.

Définition

Le radar pédagogique affiche la vitesse en vert si l’usager est en deçà de la limite et en rouge au-delà (jusqu’à un seuil maximum, généralement 20 km/h au-dessus de la limite).

Il affiche également un message d’information qui évolue en fonction de la vitesse mesurée : RALENTIR puis DANGER, afin d’inciter les usagers à adapter leur comportement.

Installation

Les radars pédagogiques étaient installés soit en amont des radars fixes, soit sur des zones de danger non-équipées de radars.

Evolution depuis 2013

Suite à la décision du ministre de l’Intérieur du 15 février 2013 de revenir à une cohérence dans la signalisation des radars, tous les radars vitesse fixes sont maintenant signalés par des panneaux d’annonce radar.

Les radars pédagogiques, auparavant installés en amont des radars fixes ont été redéployés vers des zones de danger non équipées de radars automatiques.

Nombre de radars déployés

Il n’y a plus de déploiement de radars pédagogiques par la Sécurité routière.

Seuls les gestionnaires de voirie peuvent prendre la décision d’en installer de nouveaux.

882 radars pédagogiques étaient déployés sur des zones de danger au 1er juillet 2017.

Les dangers de la vitesse

Voir aussi

Carte des radars

Payer une amende issue d'un contrôle radar

En cas de « flash » suite à une infraction, le propriétaire du véhicule...

Radars fixes

Conçus pour contrôler dans la durée, les radars fixes sont installés dans les zones de danger : les grands axes routiers, les passages à niveaux, les zones urbaines denses etc. On distingue les radars fixes de vitesse, de franchissement et les radars pédagogiques.
  • Radars de contrôle de la vitesse fixes

    Lire
  • Radars de franchissement

    Lire
  • Radars pédagogiques