Radar de franchissement, Comment ça marche ?

Radars de franchissement

Les radars « feux rouge » et « passage à niveaux » repèrent et enregistrent les infractions de franchissements d’un feu rouge ou feu clignotant.

Les radars de franchissement

Le radar feu rouge

Deux photos sont prises, une première si un véhicule franchit la ligne d’effet des feux (LEF), une seconde si le véhicule poursuit sa route au-delà du feu. Il s’agit d’un outil indispensable pour mieux protéger les usagers vulnérables aux carrefours.

Le flash se déclenche dès qu’un véhicule franchit la ligne d’effet des feux (LEF) matérialisée en traits pointillés sur la chaussée. Le code de la route impose l’arrêt en amont de cette ligne. S’arrêter à cheval sur cette ligne ou la dépasser constitue déjà une infraction.

Le radar de passage à niveau

Le dispositif de contrôle est sensiblement le même que celui du franchissement de feu rouge. La différence essentielle vient de la signalisation rouge clignotante au niveau d’un passage à niveau équipé. Un deuxième feu fonctionne donc en alternance, afin que chaque cliché d’infraction puisse mettre en évidence le signal allumé.

Les usagers qui franchissent le passage à niveau après le délai de sécurité sont alors flashés :

  • une première fois au début du franchissement de la ligne,
  • une seconde fois lorsqu’ils ont poursuivi leur course sur le passage à niveau, que ce soit sur leur voie (passage direct) ou sur la voie adjacente (passage en contournement des barrières).

Quelle est la « marge technique » ?

Si le véhicule dépasse la ligne d’effet des feux mais s’arrête au pied du feu tricolore avant le carrefour, l’appareil photo se déclenche mais aucun avis de contravention ne sera envoyé.

De même, si un véhicule long franchit le feu au vert ou à l’orange mais que la remorque passe au feu rouge, aucun flash ne sera déclenché.

Afin de permettre aux usagers de s’arrêter en toute sécurité pour respecter la signalisation clignotante, un délai de sécurité, analogue au feu orange pour les feux tricolores, est paramétré sur les équipements. Ce délai sera de trois secondes en agglomération, et de cinq secondes hors agglomération. Ce n’est qu’au-delà de ce délai que les franchissements illicites déclencheront le flash du radar.

Signalisation

Les radars de franchissement ne sont pas signalés pour plusieurs raisons :

  • le feu clignotant ou le feu rouge sont déjà une signalisation ;
  • le passage à niveau est également signalé.

Quoiqu'il arrive, tous les carrefours et passages à niveaux sont dangereux et c’est à chaque feu rouge qu’il faut s’arrêter.

Installation

Les radars feux rouges sont installés en milieux urbains denses afin d’assurer la protection des usagers les plus vulnérables à proximité :

  • des lieux fréquentés par les piétons (proximité d’établissements scolaires ou de loisirs, maisons de retraite, centres-villes…) ;
  • des traversées dangereuses (proximité passages à niveau ou traversées de tramway, grands carrefours à feux…) ;
  • des axes à fort trafic et des traversées urbaines.

Les radars passage à niveau sont installés sur les passages à niveau prioritaires dont les critères sont définis en lien avec le Réseau ferré de France et la SNCF.

Nombre de radars déployés

  • 80 radars passage à niveau étaient déployés au 1er juillet 2017
  • 701 radars feux rouges étaient déployés au 1er juillet 2017

Les dangers de la vitesse

Voir aussi

Carte des radars

Payer une amende issue d'un contrôle radar

En cas de « flash » suite à une infraction, le propriétaire du véhicule...

Radars fixes

Conçus pour contrôler dans la durée, les radars fixes sont installés dans les zones de danger : les grands axes routiers, les passages à niveaux, les zones urbaines denses etc. On distingue les radars fixes de vitesse, de franchissement et les radars pédagogiques.
  • Radars de contrôle de la vitesse fixes

    Lire
  • Radars de franchissement

  • Radars pédagogiques

    Lire