FAQ Alcool

Comment fonctionne l'EAD ?

Deux souffles sont demandés au conducteur :

- Le premier souffle est demandé pour démarrer la voiture. Si le taux d'alcool présent dans le souffle est supérieur à la limite autorisée, le véhicule ne démarre pas.

- Le second souffle, demandé de façon aléatoire entre 5 et 30 minutes après le démarrage du véhicule, permet notamment de contrôler à nouveau que le taux d’alcool est inférieur à la limite fixée et, donc, que le conducteur n’était pas en phase d’alcoolémie ascendante ou qu’une personne n’avait pas soufflé à sa place avant de le laisser prendre la route seul.

Si la présence d’alcool est détectée lors du premier test, le dispositif proposera au conducteur de faire un
nouvel essai au bout d’une minute. En cas de second test positif, le démarrage du véhicule est bloqué pour
30 minutes. Le conducteur devra patienter avant de pouvoir de nouveau tenter de démarrer son véhicule.