FAQ Radars

Voiture-radar : comment est calculée la vitesse retenue ?

Ces radars sont conçus pour cibler les conducteurs responsables d’excès de vitesse importants : la marge technique de ces radars est de 10 km/h pour des vitesses inférieures à 100 km/h et de 10% pour les limitations de vitesse supérieures à 100 km/h (contre 5 km/h et 5% pour les autres radars vitesse).

Avec les radars mobiles de nouvelle génération, pour calculer la vitesse retenue d’un véhicule, deux cas de figure se présentent :

  • Le véhicule photographié roule à moins de 100 km/h

Dans ce cas, une marge technique de 10 km/h est retranchée systématiquement de la vitesse mesurée pour établir la vitesse retenue.

Exemple : sur une voie limitée à 50 km/h, le conducteur d’un véhicule qui dépasse la voiture de contrôle à 58 km/h n'est pas verbalisé car la vitesse retenue est égale à 48 km/h (58 km/h moins 10 km/h), ce qui est en dessous de la limitation.

En revanche un conducteur qui double à 71 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue est égale à 61 km/h (71 km/h moins 10 km/h).

  • Le véhicule photographié roule à plus de 100 km/h

Dans ce cas, une marge technique de 10% est retranchée systématiquement de la vitesse mesurée pour établir la vitesse retenue.

Exemple : sur une voie limitée à 130 km/h, un conducteur qui dépasse la voiture de contrôle à 137 km/h n'est pas verbalisé car la vitesse retenue est égale à 123 km/h (137 km/h moins 10%), en dessous de la vitesse autorisée. En revanche, un conducteur photographié à 152 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue de 136 km/h (152 km/h moins 10%).

Ainsi, seront flashés les véhicules roulant à partir de 146 km/h sur autoroute, 124 km/h sur une voie express ou 61 km/h en agglomération.