Témoignage

Témoin

Aurelie

Je suis accidenté(e) | Direction Paris

Un dimanche soir, à moto, il pleut...

Un dimanche soir, il pleut, je m'engage dans la voie d'insertion sur la N20 direction Paris, je suis en pleine accélération à la sortie du virage qui mène sur cette voie. Une voiture passe sur la voie de droite, je m'engage donc sur la voie de gauche avant d'envisager de doubler la voiture ou de me rabattre sur la voie de droite, je ne sais plus très bien et pour cause, au moment de mettre les gaz, la roue arrière décroche (la chaussée était mouillée) et comme j'étais légèrement inclinée, je ne parviens pas à rattraper ce décrochage. L'arrière m'échappe et passe sur ma gauche. Je suis expulsée de la moto, le gilet AirBag se déclenche et j'atterris sur le bas du dos. Je glisse le long de la route mouillée.

La moto poursuit sa route sur la file de gauche, moi je traverse la file de droite et termine sur le bas côté, à plat ventre sans avoir heurté aucun obstacle !!

Le tout sous le regard attentif du motard avec qui je roulais et qui me suivait. Ce dernier pose sa moto en travers pour arrêter la circulation, les deux files de voitures sont arrêtées. Des automobilistes sortent me demandant si on devait appeler les secours.
"- Non pas besoin", je fais signe d'un pouce vers le haut.
"- Ah oui vous êtes bien équipée", me répond une automobiliste.
J'étais choquée mais debout, le gilet gonflé. Merci l'équipement.

La moto a eu quelques égratignures mais était roulante, on est sorti de la N20 pour se remettre de nos émotions et on a repris la route pour rentrer sur Paris, tranquillement, sous la pluie toujours.

Je m'en sors avec un bleu au niveau du sacrum et un autre sur le tibia gauche. Aucun choc de la tête (qui était bloquée grâce au gilet) aucun frottement directement sur la peau : j'avais un pantalon à bretelles qui ne laisse aucun bout de peau dépasser.

Sans gilet AirBag... l'atterrissage aurait été bien plus violent. Je ne me serais peut-être pas relevée aussi vite. Il a vraiment amorti la chute et bloqué ma tête.