Témoignage

Témoin

Estelle

Je suis accidenté(e) | A4 Paris - 09 juin 1971

Bonjour à tous, 

Le 11 Juillet 2014, ce n'était pas mon heure, mais c'était un signe. Signe que la société va mal, que le risque routier est bel et bien là et que c'est toujours l'humain qui en porte les conséquences.

Moi, je circulais en moto, pas envie de sortir ce matin-là. Sur cette autoroute A4 vers Paris, je me disais souvent que ça ne m'arriverait pas lorsque je voyais à longueur de journée les autres à terre.


Je me suis faite embarquée par un poids lourd qui voulait rentrer dans Paris. J'ai seulement senti ma roue avant qui tremblait et puis plus rien…
 Quand le regard de vos proches, plein d'eau et démuni, reste la première image que vous retenez : vous prenez conscience que votre vie ne sera plus la même… 

J'ai mal pour eux, soutien de tous les jours : réapprendre à marcher, à s'habiller, à parler. Ce trauma crânien est devenu mon double. Rien à faire que de vivre avec les nerfs arrachés à droite, dans l'eau un bras mort. Il faudra faire avec : plus de sensibilité mais de la force et apprendre à gérer.

74 points de touchés car j'ai rebondi sur 3 voitures et mon casque s'est fendu : 7 points de sutures au niveau de l'arcade sourcilière, à droite perte d’acuité visuelle, l'atlas et la cervicale du haut touchées. J’ai survécu au coup du lapin mais pas à la douleur chronique ; le sacrum touché, juste au-dessus du coccyx, je ne suis bien qu'à plat ; de plus 3 hernies discales mal placées pour une opération et un traitement de cheval à prendre à vie, super.

Un message aux conducteurs : Pensez aux autres…
Mon métier / Directrice pédagogique en sécurité routière - je continue le combat.