Témoignage

Témoin

Tarik

Je suis accidenté(e)

Avec minimum : casque intégral, bottes de moto, gants et blouson en cuir coqué. Après deux mauvaises chutes (une sur autoroute et une autre sur nationale), j'ai décidé de m'équiper et de faire l'acquisition d'un gilet airbag à commande filaire. Il y a environ 9 mois, alors que je rentrais du travail en empruntant un trajet urbain, un automobiliste qui ne m'avait pas vu, sort brusquement d'un parking me coupant ainsi la priorité. Je circulais alors aux environs de 40 km/h et voyant la voiture me foncer dessus, j'ai fait une manoeuvre d'évitement. La moto a percuté le trottoir et un autre obstacle. J'ai alors été éjecté violemment vers l'avant. L'airbag s'est déclenché instantanément et je me suis senti à la fois engoncé et protégé. J'ai atterri sur une rambarde métallique au niveau du ventre. Résultat : une moto HS, une rotule fracturée , une entorse au pouce mais rien à l'endroit de l'impact au niveau du gilet. Les pompiers m'ont certifié que sans mon équipement, les conséquences auraient pu être bien plus graves. Pour ceux qui se posent la question : je me suis levé plusieurs fois de la moto sans désangler (un peu "tête en l'air"par moment) et l'airbag ne s'est jamais déclenché de façon intempestive.