Témoignage

Julien

Je suis accidenté(e)

« Je n’ai aucun souvenir. C’est le jeune en scooter qui m’a raconté… Ce qui est sûr, c’est qu’on roule vite au moment où on le double. Un premier virage et au second, il voit notre voiture rentrer droit dans l’arbre. Le conducteur n’a rien. Moi, dans le c

Un premier virage et au second, il voit notre voiture rentrer droit dans l'arbre. Le conducteur n'a rien. Moi, dans le coma. À la place du mort. Ma tête a cogné le montant de la ceinture. J'ai une lésion cérébrale. Quatre ans de rééducation. Quatre années de vie entre parenthèses. Je relativise maintenant. Les problèmes existentiels d'avant n'ont plus de sens. En bonne santé, j'aurais pu faire plein de choses et je ne les faisais pas. Hémiplégique, je ne peux pas faire grand chose et j'aimerais en faire plus. Avec une association, je participe à des actions dans les lycées et les collèges. Je raconte mon histoire et celle de mes amis du centre de rééducation, des jeunes passagers comme moi qui ont une vie brisée. J'ai des messages à transmettre pour éviter à d'autres de se retrouver dans cet état-là.