Témoignage

Témoin

Fabrice

Je suis accidenté(e)

J'ai perdu l'avant sur un freinage d'urgence sous la pluie à environ 110 km/h.

La moto s'est couchée, pas de choc donc, mais l'airbag s'est déclenché.Cela s'est traduit par des roulades qui m'ont paru une éternité, mais qui m'ont évité de me transformer en râpe à fromage. Après plus de 100 mètres, je me suis immobilisé. Aucun trauma, même mes hanches n'ont pas souffert, la veste, fortement gonflée, ayant parfaitement protégé ma nuque : l'ensemble tronc / tête / casque est toujours resté parfaitement aligné. La veste a souffert au niveau des bras, d'une épaule et des poches avant. En conclusion, il faut voir la tête des autres usagers, pompiers inclus, vous voyant au sol en fin de course, pensant que vous êtes blessé, puis vous relever comme si de rien n'était...