Témoignage

Témoin

Mathilde

Je suis proche d'un(e) accidenté(e)

Mon copain et moi avons reçu un coup de téléphone. J'ai compris qu'il se passait quelque chose de grave rien qu'à la douleur qui a transformé son visage. "Romain a eu un accident de voiture, il est mort". Romain, 20 ans, notre ami d'enfance depuis la maternelle, son meilleur ami, presque son frère. Je ne souhaite à personne d'enterrer un ami si jeune, un enfant. Parce que ça fait si mal d'aller au cimetière pour voir son pote. Ça fout les boules, parce qu'on aurait pu le prévenir que la vitesse ça tue. Mais c'est trop tard. Et ce qui me met en rogne c'est tous ces inconscients qui roulent si vite. Pourquoi attendent-ils un accident grave ou la mort d'un proche pour lever le pied ? Si seulement ils savaient à quel point ça fait mal ! Maintenant j'ai pris conscience que la vie tient à un fil... Et on apprend à vivre avec cette absence qui nous lacère le cœur. Mais mon ami, lui, n'est plus là. Sa vie s'est arrêtée, et sur sa tombe est inscrit "1993-2013"...