Témoignage

Témoin

Anonyme

Je suis accidenté(e) | passage piéton à marly (nord) - 01 avril 2019

Je marche beaucoup. Lorsque j'utilise un passage piéton protégé, j'ai l'habitude de jeter d'abord un coup d’œil, et si une voiture est en vue, j'apprécie sa distance et sa vitesse. Je ne me suis jamais « jeté »" sur une voiture. Si le véhicule est en vue, je passe sans hésitation afin que mes intentions soient bien claires et qu'il suffise au véhicule de ralentir un peu sans avoir à s’arrêter pour me laisser passer.

 

Ce jour-là, je n'ai pas anticipé que la conductrice regarderait autre chose que la route. Elle m'a dit quelques jours plus tard (pour remplir le constat amiable) qu'elle n'avait réalisé qu'au moment du choc.

 

Pour moi, outre les dommages aux pieds et jambes, je subis surtout l'aggravation énorme de mes pathologies préexistantes. J'ai perdu une grande partie de mes capacités physiques, je dois déménager en appartement adapté au lieu de la maison-jardin que je ne peux plus entretenir (j'ai passé 75 ans). Mon espérance de vie est considérablement réduite.

Je témoigne en espérant que cela puisse aider à la prévention.