Conduire en hiver

Conduire en hiver

Lorsque les routes sont enneigées, les conditions de circulation sont évidemment plus difficiles. Si vous ne pouvez pas faire autrement que de prendre votre véhicule, veillez à avoir des équipements adaptés et à adapter votre conduite.
checklist intempéries

Avant de prendre la route

Il est indispensable de remplir le réservoir du liquide lave-glace avec un produit antigel ; de vérifier les pneus, mais aussi le bon fonctionnement de la batterie et des systèmes d’allumage, d’alimentation, de dégivrage et de chauffage.

Par temps de neige

Les conditions de circulation sont évidemment plus difficiles. Si vous ne pouvez pas faire autrement que de prendre votre véhicule, veillez à avoir des équipements adaptés : chaînes ou pneus spéciaux. Les chaînes doivent être à la taille des pneus et installées sur les roues motrices. Entraînez-vous à les poser avant de partir ! Les pneus hiver, conçus pour améliorer l’adhérence et le freinage, peuvent être montés dès la mi-octobre et démontés vers la mi-mars. 

Sur la route, réduisez votre vitesse, respectez les distances de sécurité et laissez toujours la priorité aux engins de déneigement et de salage. 

En cas de chute de neige, les feux de brouillard avant peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations et sur les routes étroites et sinueuses.

Attention : dans certains cas, les feux de croisement doivent remplacer les feux de route pour ne pas éblouir les autres usagers.

Les feux de brouillard arrière peuvent également être utilisés en cas de forte chute de neige. 

Les plaques de verglas

Sur les routes de campagne en hiver, elles sont fréquentes et difficiles à repérer. Un panneau spécifique signale parfois les zones à risques, toutefois soyez vigilants, surtout si vous traversez des zones ombragées et humides.

  • Vignette

    C'est Pas Sorcier : l'utilité des chaînes sur les routes enneigées

    01:02
  • Vignette

    C'est Pas Sorcier : se méfier des plaques de verglas

    01:02