Adapter la conduite aux intempéries

Pluie, brouillard, neige, verglas ou même grande chaleur : adaptez toujours votre conduite aux conditions météorologiques. N’oubliez pas qu’en cas de pluie ou d’intempéries, les limitations de vitesse autorisé sont revues à la baisse, donc ralentissez ! Et si les conditions météo sont trop extrêmes : différez votre déplacement.

Conduire en hiver

Lorsque les routes sont enneigées, les conditions de circulation sont évidemment plus difficiles. Si vous ne pouvez pas faire autrement que de prendre votre véhicule, veillez à avoir des équipements adaptés et à adapter votre conduite.
Lire

Conduire par fortes chaleurs

Les véhicules routiers (voitures, motos etc.) n’aiment ni le froid, ni la chaleur. En cas de hautes températures, pensez à mettre votre véhicule à l’ombre pour la protéger.
Lire

Conduire par temps de brouillard

Parce qu’il réduit de façon significative la visibilité -et notamment la perception des distances- le brouillard est particulièrement dangereux sur la route.
Lire

Conduire par temps de pluie

En cas de pluie, une vitesse trop élevée peut entraîner des risques de dérapage (aquaplaning) et donc des accidents.
Lire