Se protéger à vélo : Casque et protection

Casque et protections à vélo

Le casque représente le plus sûr moyen de protéger sa tête en cas de chute ou de collision. Les blessures dues à un choc sur le crâne demeurent la première cause de décès chez les cyclistes. Mais est-il obligatoire pour tous les usagers ? Et comment choisir un casque qui remplit pleinement sa mission, celle de protéger ?

Rouler sans casque : quels sont les risques ?

En 2017, 173 cyclistes ont perdu la vie dans un accident de la route ; 1652 autres ont été hospitalisés.

Les estimations du nombre de cyclistes blessés après une chute sont toutefois à revoir à la hausse puisque les forces de l’ordre ne sont pas toujours appelées avant un transfert vers l’hôpital après un accident de la route, notamment lorsqu’un véhicule motorisé n’est pas impliqué.

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), le risque pour un cycliste d’être victime d’un accident est trois fois plus élevé que pour un automobiliste. Le risque d’être gravement blessé est seize fois plus élevé que pour un automobiliste. Et les blessures les plus graves touchent la tête.

Bien qu'il soit uniquement obligatoire pour cycliste et passager de moins de douze ans, le casque de vélo est fortement recommandé quels que soient votre âge ou vos trajets.

Ce que dit le code de la route

équipement vélo

En circulation, le conducteur et le passager d’un cycle, s’ils sont âgés de moins de 12 ans, doivent porter un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle. Ce casque doit être attaché. 

Voir les autres équipements obligatoires à vélo

Bien choisir son casque à vélo

Un casque doit avant tout permettre de se protéger en cas de chute. Toutefois, vous devez aussi le choisir en fonction de son ergonomie afin que celui-ci soit le plus confortable pour vous. Si ce n’est pas le cas, il risque de vous gêner et vous seriez tenté de ne pas le porter. Il est donc important de demander conseil lors de votre achat et de procéder à des essayages. Vous devez notamment veiller à :

  • choisir la bonne taille ;
  • vérifier que le casque n'entrave pas visibilité ;
  • vérifier que le casque ne tombe pas en arrière, une fois attaché.

Campagne : « Sans casque à vélo, votre enfant risque plus qu’un bobo »

Le 22 mars 2017, le port du casque à vélo devient obligatoire pour les enfants (conducteurs ou passagers) de moins de 12 ans. À cette occasion, la Sécurité routière lance une campagne de prévention à destination des parents, dans la presse. À travers cette campagne, il s’agit de montrer que le port du casque pour les enfants n’est pas seulement une obligation, mais aussi une nécessité pour leur sécurité.

Voir la campagne