Grand tourisme à moto

Grand tourisme à moto

Se déplacer à moto sur de longs trajets peut être très agréable pour les amateurs de grand tourisme. La Sécurité routière vous donne des conseils pour que cette expérience soit la plus sûre possible.

Les longs trajets

Vitesse, vent, froid, bruit, position, vigilance : rouler à moto épuise beaucoup plus vite que de rouler en voiture. Multipliez les pauses, prenez votre temps et ne roulez pas plus de kilomètres par jour que ce que vous vous êtes fixé.

La vitesse moyenne du motocycliste sur une journée dépend de nombreux facteurs dont :

  • les conditions météo ;
  • l’environnement ;
  • la durée du voyage (un ou plusieurs jours);
  • l’expérience, la fatigue, la motivation du conducteur ou de la conductrice ;
  • le trafic routier ;
  • etc.

Conseils pratiques

Pour voyager l’esprit léger et en toute sécurité, pensez à vérifier que :

  • la pression et l’équilibre des pneus ont été faits ;
  • les freins ainsi que les niveaux des liquides ont été vérifiés ;
  • votre équipement est aux normes européennes ;
  • Vous avez une protection contre les intempéries (vent, pluie, neige, etc.)
     

Conduire avec des bagages

Le poids et le volume supplémentaires modifient le comportement de votre véhicule : déplacement du centre de gravité, augmentation de la distance de freinage, plus grande prise au vent, etc.

Pour bien adapter la conduite à cette charge et aux effets qu’elle occasionne sur l’équilibre général du deux-roues motorisé, veillez tout particulièrement à :

  • réduire votre vitesse tout en augmentant les distances de sécurité ;
  • tenir le guidon plus fermement ;
  • anticiper des trajectoires plus sûres et larges ;
  • être bien attentif aux réactions de la moto et à son équilibre général ;
  • écouter les éventuelles résistances à l’air anormales pour y remédier.

Précautions aux beaux jours

La mortalité motocycliste présente une saisonnalité plus marquée : la mortalité moyenne en été (juin à août) est trois fois supérieure qu’en hiver (décembre à février), en lien avec l’usage loisir important de ce type de véhicules.



Ainsi la majorité des accidents mortels ont lieu hors agglomération (66%), de jour (73%) et par beau temps, sur chaussée sèche (90%). La mortalité motocycliste est aussi liée massivement aux motocyclettes de plus de 125 cm³ (89%).

Accidents à moto

Précautions par mauvais temps

Par temps froid

En hiver, l’adhérence des pneus à la route est fortement diminuée. D’autant plus si vous n’êtes pas équipés de pneus routiers «toutes saisons». S’il n’existe pas de «pneus-neige» comme en voiture, certains types de pneus sont plus adaptés que d’autres à la conduite sur neige ou route mouillée/verglacée.

L’autre grand ennemi du motocycliste en hiver : c’est le froid. Conduire par basse température fatigue sans que l’on s’en rende compte. Pensez à faire des pauses, boire des boissons chaudes et vous reposer à intervalles réguliers.

Par temps de pluie

Par temps de pluie, il y a deux fois moins d’adhérence des pneus au bitume que par temps sec. Il y aussi deux fois plus d’accidents par temps de pluie. Les pneus routiers sont donc à privilégier.

Avant de partir : Vérifiez l’usure de vos pneus grâce au témoin d’usure. Un pneu usé ou lisse augmente les risques de dérapage et donc de chute. 

Sur la route : Même avec des pneus routiers, vous devez rester vigilants. Respecter les distances de sécurité et les limitations de vitesse ; prendre un minimum d’angle dans les virages sont les bases d’une conduite responsable par temps de pluie.

Transporter un animal à moto

Il est possible de transporter son animal de compagnie en motocycle dans la mesure où il n’entrave pas la visibilité et la sécurité du conducteur ou des autres usagers de la route.

Il existe différentes solutions pour transporter un animal ; relatives à son gabarit :

  • la sacoche de réservoir : permet de transporter des animaux de moins de 8 kg ;
  • le sac à dos et sac ventral : permet de transporter des animaux de moins de 8 kg ;
  • l’attelage ou la remorque : pour les animaux de plus de 8 kg. Il existe des side-car et remorques-bagagères conçus pour eux.

Dans tous les cas, il ne faut pas négliger le confort et la sécurité de l’animal :

  • pensez à l’initier à la moto, en l’habituant à son sac de transport ou sa remorque ;
  • pensez à protéger l ‘animal du vent (lunettes adaptées, bulle, etc.)
     

Campagne : « À moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas »

Comme dans le premier film "Onde de choc", la Sécurité routière met en évidence les bouleversements irréversibles engendrés par un accident de la route dans l’entourage des victimes. "Perte de contrôle" met en scène l’accident d’un motard qui emporte dans sa chute tous ses proches et rappelle que "A moto, le plus grand danger, c'est de penser qu'il n'y en a pas."

À moto, la majorité des accidents se produit lorsque le motard se sent en confiance, de jour, par beau temps et en rase campagne. À l’approche des beaux jours et des premières sorties à moto, l'objectif de cette campagne de la Sécurité routière est triple : sensibiliser, informer et donner des moyens d'agir pour rendre la route plus sûre. 

Voir la campagne

Mieux conduire à moto

Pour de nombreux motocyclistes, la route est synonyme de plaisir et de partage. Retrouvez tous les conseils de la Sécurité routière pour le tourisme à moto, les voyages en groupe et le transport d'un passager.
  • Rouler à deux à moto

    Lire
  • Conduire en groupe à moto

    Lire
  • Grand tourisme à moto