Devenir un meilleur conducteur

Devenir un meilleur conducteur

La courtoisie et la non agressivité au volant contribuent pleinement à une conduite apaisée. Devenir meilleur conducteur, c’est aussi être respectueux de tous les usagers de la route. Ces manières permettent de se sentir plus en sécurité, moins stressé, et ainsi de réduire les probabilités d’accident ou de conflit sur les voies.

La courtoisie au volant

La courtoisie au volant permet aux usagers de la route de se sentir plus en sécurité et favorise une conduite citoyenne et responsable.

Toutes les règles qui conditionnent le partage de la voie publique en bonne intelligence ne sont pas inscrites dans le code de la route puisque certaines relèvent simplement du respect de l’autre. C’est pour cela que le thème de la courtoisie au volant a toute sa place dans la nouvelle culture de la sécurité routière qui se développe aujourd’hui en France. 

Quand on est dans son véhicule le Moi prime sur le Nous, on est concentrée sur l'objectif à atteindre, dans un temps imparti. Cet objectif annihile la capacité à percevoir et comprendre pourquoi l'autre adopte tel ou tel comportement, faisant de l'individu un individu a-personnel, dépersonnalisé.
Camille Rochet, psychologue et créatrice de la plateforme ANousTous

Bien gérer son stress au volant

Lorsqu’une personne est stressée au volant, elle devient un facteur de risque supplémentaire en matière de sécurité routière. Une personne stressée va avoir tendance à manifester des signes d’énervement, perdre sa concentration plus rapidement et se fatiguer plus vite.

Comment faire pour gérer ce stress ?

Avant de prendre le volant, renseignez-vous sur le trafic et sur votre itinéraire afin de réduire les situations de stress. Si prendre le volant vous angoisse, n’hésitez pas à céder votre place, à ne pas utiliser votre voiture aux heures les plus encombrées, à prendre les transports en commun ou à proposer du covoiturage.

Si toutefois vous sentez que votre sentiment à l’égard de la conduite peut vous mettre en danger, vous, vos passagers ou les autres usagers de la route, n’hésitez pas à vous inscrire à de nouvelles leçons dans une école de conduite agréée. Cela pourrait également vous permettre de mieux anticiper les situations stressantes, en particulier si vous habitez dans une grande agglomération.

On peut lister quelques astuces qui permettent de favoriser le calme au volant : ne pas partir en retard, ne pas se fixer d'heure d'arrivée trop précise, regarder l'itinéraire avant de partir, écouter de la musique qu'on aime, un podcast d'émission qui nous intéresse, des exercices de respiration...
Camille Rochet, psychologue et créatrice de la plateforme ANousTous

La bonne position du conducteur

Avant de prendre la route, assurez-vous d’avoir correctement réglé votre siège, vos rétroviseurs intérieurs et extérieurs, et d’avoir mis votre ceinture de sécurité. Pour plus de confort, vous pouvez aussi ajuster votre volant et l’appui tête de votre siège. 

Bien se positionner est aussi un moyen de mieux maîtriser votre véhicule et de réduire vos maux de dos.

Comment faire ? 

  • Se tenir le plus droit possible contribue à réduire le mal de dos durant la conduite en s’installant le plus au fond possible de votre siège.
  • Les épaules doivent aussi rester les plus droites possibles, et être très proches du dossier durant la conduite.
  • Vous pouvez aussi vous munir d’un siège équipé d’un réglage lombaire.
  • L’appui-tête de votre siège doit être droit par rapport au dossier et son bord supérieur doit arriver au sommet de votre tête. 
  • Pour ceux qui ont des douleurs importantes au dos, il peut être utile de demander conseil à un médecin sur la position qu’il convient de prendre et sur le modèle le plus intéressant pour réduire ce mal. 

Campagne : « Et si on levait le pied ? »

Professeur Slow

Après la slow food, le slow tourisme, le slow management et la slow school, voici la slow conduite et son professeur. 

Voir la campagne

Entretien avec Camille Rochet

Camille Rochet

« Il est essentiel de remettre un peu d'empathie dans la compréhension des usagers avec qui l’on partage la route. Faire preuve de tolérance et se souvenir que la route est un espace collectif. Quand l'autre agace ou énerve, il peut être utile de se demander s’il le fait exprès, quels sont ses enjeux. Et puis, n'ai-je jamais commis une erreur moi-même ? En somme, faire preuve de bienveillance. »

Voir l'interview complète

Les conseils du professeur Slow

  • Vignette

    Professeur Slow - Enseignement n°1

    contenu court

    00:25
  • Vignette

    Professeur Slow - Enseignement n°2

    contenu court

    00:25
  • Vignette

    Professeur Slow - Enseignement n°3

    00:25
  • Vignette

    Professeur Slow - Enseignement n°4

    00:25
  • Vignette

    Professeur Slow - Enseignement n°5

    00:25
  • Vignette

    Professeur Slow - Enseignement n°6

    00:25

Mieux conduire en voiture

Comment gérer son stress au volant ? Comment réduire ses émissions de gaz à effet de serre au volant ? La Sécurité routière donne tous les conseils pour être un meilleur conducteur.
  • Devenir un meilleur conducteur

  • Éco-conduite en voiture

    Lire