Actualité

Le Fonds de Garantie des Victimes se mobilise contre la conduite sans assurance

Le Fonds de Garantie des Victimes lance une campagne de sensibilisation pour informer des conséquences et risques encourus de la non-assurance routière et inciter les conducteurs concernés à réagir et entreprendre les démarches nécessaires.

Depuis 2014, le nombre de victimes de conducteurs non-assurés est en forte augmentation. Ce constat s'est confirmé en 2019, avec à la clé des impacts sociaux et individuels dramatiques. Par ailleurs, le contexte actuel rend la situation d’autant plus préoccupante :

  • plus de 28 000 victimes d’accidents de la route pris en charge ;
  • 8 711 victimes corporelles soit + 7% en 6 ans ;
  • 116 M€ d’indemnités versées soit + 42% depuis 2014 ;
  • le coût des indemnités corporelles a évolué 6 fois plus vite que le nombre de victimes.

Au-delà de l’économie que les conducteurs non-assurés pensent faire et de l’illégalité dans laquelle ils s’inscrivent, il existe une méconnaissance des conséquences dramatiques auxquelles ils s’exposent.

C'est pourquoi le Fonds de Garantie des Victimes a lancé en septembre 2020 une campagne de communication pour faire connaître ce risque et encourager les conducteurs concernés à réagir et entreprendre les démarches nécessaires.

La communication, déclinée en film, pastilles et posts sur les réseaux sociaux s'articule autour de la vie de Marc, un jeune homme qui verse désormais chaque mois 300€ à Mehdi qu’il ne connait pas ni ne fréquente. Comment est-ce possible ? Marc avait fait l’économie de son assurance automobile. Il trouvait ça trop cher, puis l’accident avec Medhi est arrivé. Marc va payer toute sa vie, Il mettra 50 ans à rembourser.