Cliquez ici pour accéder à la version mobile

S'inscrire

Coûts de l'inscription

L'inscription et le passage de l'examen du permis de conduire en France sont gratuits.

Un devis

Les écoles de conduite partenaires évaluent les candidats et leur proposent un devis qui inclut la formation au Code et à la conduite, ainsi que leurs éventuels frais de dossiers liés aux épreuves théoriques et pratiques.
Pour mémoire, les examens du permis de conduire sont organisés par l'État sans perception de droits. 

Coût moyen

Le coût moyen varie selon le nombre d'heures de formation nécessaires à la réussite à l'examen du permis de conduire.

En cas d’échec

En cas d'échec, il faut ajouter le coût de la formation supplémentaire ainsi que d'éventuels frais annexes.

Réforme

La réforme du permis de conduire, initiée par le Comité interministériel à la sécurité routière (CISR) du 13 janvier 2009, présente cinq mesures afin de soutenir les candidats les plus en difficultés ayant besoin d'une aide financière ou d'un accompagnement particulier.

Modalités d'inscription

En s'adressant à une école

L’école de conduite se charge de l’inscription, notamment des démarches auprès de la préfecture.

En candidat libre

Si le permis est passé en candidat libre, le candidat s'adresse à la préfecture du domicile ou du lieu où il souhaite passer le permis (à Paris : à la préfecture de police). Il peut accomplir lui-même les démarches ou celles-ci peuvent être effectuées par une tierce personne. Il peut également formuler sa demande par correspondance.

Préparer son dossier

Que ce soit en passant par une école de conduite ou en candidat libre, le candidat doit préparer un dossier comprenant :

  • le formulaire d'inscription (appelé "dossier 02") intégralement rempli par le candidat ou par ses parents s'il est mineur (fourni par l'école de conduite ou à retirer à la préfecture) ;
  • une pièce prouvant l'identité du candidat (carte nationale d'identité, passeport…) ;
  • deux photographies* d'identité récentes, avec au dos les nom et adresse ;
  • deux enveloppes timbrées avec les nom et adresse ;
  • si le candidat est Français et âgé de 16 à 25 ans, une photocopie de l'attestation de recensement et du certificat de participation à la Journée de défense et citoyenneté (JCD) (voir sur le  site du ministère de la Défense) ;
  • l'attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR 2) ou l'attestation de sécurité routière (ASR) ;
  • le livret d’apprentissage.

* Attention à la nouvelle norme relative à l’apposition des photographies d’identité sur les documents d’identité (norme NFZ 12010).

Pièces complémentaires

Selon la situation du candidat et  la ou les catégorie(s) sollicitée(s), des pièces supplémentaires  peuvent être demandées : 

  • un formulaire de certificat médical, si le candidat est soumis à un examen médical obligatoire ;
  • une copie du permis de conduire si vous êtes déjà titulaire d’une catégorie ;
  • une photocopie du permis en cas de dispense des épreuves théoriques ;
  • les pièces justificatives de la décision de suspension administrative ou judiciaire, de l’annulation du permis de conduire ou de l’interdiction de se présenter à l’examen le cas échéant.

En cas de perte de la totalité des points (permis invalidé)

Pour le candidat, dont le permis de conduire est invalidé par perte de points, qui se réinscrit au permis, il faut également joindre : 

  • une copie de l'injonction de restitution du permis de conduire sur laquelle est indiquée la date à laquelle le permis a été déposé en préfecture ;
  • une copie du certificat d'examen du permis de conduire attestant  :
    – de la réussite à l'épreuve théorique générale, si vous êtes titulaire d'un permis de conduire depuis plus de cinq ans ;
    – de la réussite à l'épreuve pratique si vous  êtes titulaire d'un permis de conduire depuis moins de cinq ans.

Informations médicales

Pourquoi une visite médicale ?

Les visites médicales sont obligatoires :

  • après la suspension, l’annulation ou l'invalidation du permis de conduire,
  • pour les personnes atteintes d'un handicap ou ayant déclaré, lors de leur inscription à l’examen du permis de conduire, être atteintes d’une affection médicale incompatible avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance d'un permis de conduire de durée limitée, répertoriée par l'arrêté du 31 août 2010,
  • pour le renouvellement des catégories de permis C, D, E et des catgéories A et B à usage professionel (taxi, ambulances,...).

 

Renouvellement d'un permis du "groupe lourd"

Le conducteur qui souhaite obtenir le renouvellement d'une catégorie de son permis de conduire du "groupe lourd" est soumis également à une visite médicale : 

  • tous les cinq ans, si le conducteur est âgé de moins de 60 ans ;
  • tous les deux ans, si le conducteur est âgé de 60 à 76 ans ;
  • tous les ans, si le conducteur est âgé de 76 ans ou plus.

Qui aller voir ?

En premier lieu, prendre contact avec le secrétariat de la Commission départementale primaire (préfecture et/ou sous-préfecture)

Ensuite, le secrétariat vous fixera un rendez-vous pour vous présenter devant les deux médecins généralistes membres de la commission médicale. À l'issue de ce rendez-vous, l'avis d'un spécialiste peut être demandé.

Les médecins membres des commissions médicales, dont la gestion est assurée par les préfectures, sont rémunérés directement par l'usager examiné. La visite médicale coûte 24,40 €.

Les visites médicales des cas cités au 1er et 2nd point ci-dessus sont assurées par la commission médicale primaire départementale. Les visites médicales pour renouvellement de catégories (3ème point) sont effectuées par des médecins de ville agrés par le préfet.

Voies de recours contre l'avis médical :

Pour contester l'avis médical, vous pouvez saisir la commision médicale d'appel de votre département (renseignement auprès de la Préfecture)

Partager

Ministère de l'intérieur