Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Principes

De nombreux avantages…

Le "permis à un euro par jour" offre de nombreux avantages. 

Sur le plan financier

  • Grâce au système de prêt proposé, il n’est plus nécessaire pour le candidat d’avancer la somme totale du permis de conduire ;
  • L'État paie les intérêts ;
  • Aucun frais de dossier n'est prélevé par l'établissement prêteur.

Côté formation

  • Le "permis à un euro par jour" permet au candidat d'avoir une relation simple avec l'école de conduite : celle-ci s'engage sur la transparence des tarifs et des prestations proposées ainsi que sur la qualité des formations dispensées et offre de nouvelles garanties financières. En cas de défaillance financière de l'école de conduite, les sommes versées par le candidat pour les prestations non consommées lui seront remboursées.
  • Par ailleurs, la démarche de partenariat avec les écoles de conduite se traduit par des engagements importants de leur part en termes de qualité de service (financement plu  souple, plus simple et moins contraignant de la formation, garantie supplémentaire en cas de défaillance de l'école de conduite). 

… et une contrepartie : l'exigence d’assiduité

En contrepartie de ces nombreux avantages, les candidats s'engagent à assister aux cours de formation avec assiduité et régularité. 
À ce titre, l’école de conduite leur remet une charte du jeune conducteur.

Quelle valeur a ce permis ?

Le permis délivré aura bien évidemment la même valeur qu’un permis financé sans le dispositif "permis à un euro par jour". 
La formation et l'examen du permis de conduire ne changent pas. Le permis de conduire reste un examen d'État pour tous les candidats et se passe toujours, pour lépreuve pratique, en présence d'un examinateur d'État. Ce qui change, c'est la possibilité pour les candidats d'étaler, sans aucun coût, le paiement de leur formation à la conduite.

Période probatoire

La valeur du permis de conduire obtenu reste la même et ses modalités d'application aussi  quelle que soit la manière dont il est financé. La période probatoire du permis de conduire restera de trois ans, sauf naturellement dans le cas d’un permis acquis suite à l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) (période probatoire ramenée à deux ans).

Garantie de réussite ?

En aucun cas le dispositif n’offre une "garantie de réussite" à l’examen. Le "permis à un euro  par jour" permet uniquement de financer plus facilement la formation initiale ou complémentaire à la conduite  et ce, quel que soit le résultat de l'examen. À ce titre, avec ou sans le bénéfice de ce dispositif, la formation coûtera naturellement toujours le même prix et ne sera bien évidemment pas remboursée en cas d’échec.

Partager

Ministère de l'intérieur