Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Nette augmentation de la mortalité routière en mars 2014 : + 28%

15 avril 2014

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 256 personnes ont perdu la vie sur les routes de France en mars 2014, contre 200 en mars 2013, ce qui représente une hausse de la mortalité routière de 28% soit 56 personnes décédées en plus.

Tous les autres indicateurs sont également en hausse. Le nombre d’accidents corporels augmente de 16,5%. On en dénombre 4 487 en mars 2014 contre 3 850 en mars 2013, soit 637 accidents corporels supplémentaires. 

Dans la même période, 5 544 personnes ont été blessées contre 4 832 en mars 2013, ce qui représente 712 personnes blessées en plus (+14,7%). Le nombre de personnes hospitalisées augmente de 27,5% soit 451 personnes de plus admises dans un centre hospitalier.

Cette hausse brutale de l’accidentalité routière s’explique d’abord par une météo particulièrement clémente qui a favorisé les déplacements alors qu’en mars 2013,  épisodes neigeux, froid et tempêtes les avaient limités. Elle est aussi liée à un facteur conjoncturel : une baisse du prix des carburants qui incite à plus utiliser son véhicule. Elle est enfin le fait d’accidents particulièrement graves qui ont endeuillé certaines régions. Malgré ces circonstances exceptionnellement dramatiques, la mortalité routière calculée sur les douze derniers mois reste en diminution (- 6,3%).

Ce décrochage des chiffres du mois de mars 2014 doit cependant servir d’alerte à tous. Avec l’installation des beaux jours et le début des vacances de Pâques qui sont autant d’incitations à prendre la route, chacun doit veiller à sa sécurité et à celle des autres en respectant le code de la route.

Consulter le baromètre du mois de mars 2014. 

Mots-clés : Accident
Ministère de l'intérieur