Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Baromètres mensuels

Des remontées rapides transmises par les services du Ministère de l’intérieur, limitées aux nombres d’accidents corporels, de personnes tuées, blessées et blessées hospitalisées, permettent de donner une estimation provisoire du bilan de l’accidentalité en France d’un mois donné dès les premiers jours du mois suivant. Ces estimations extrapolées à partir des données brutes des remontées rapides, font l’objet d’un baromètre mensuel commenté, offrant diverses comparaisons (du mois au même mois de l’année précédente, des premiers mois de l’année aux mêmes n mois de l’année précédente) ainsi qu’un suivi de tendance établi sur la base de 12 mois glissants.

Depuis le mois de janvier le baromètre se présente sous une nouvelle infographie qui permet de mettre en  évidence l’inscription des chiffres mensuels sur 12 mois. En se fondant sur une année glissante la réalité des tendances de fond de l’accidentalité routière est plus pertinente que des données mensuelles, par définition plus conjoncturelles. Par ailleurs toutes les chiffres clés de l’accidentalité sont présentés dans une figure concentrique.  Elle permet de percevoir d’un seul regard l’onde de choc produites par les accidents de la route.

Sur les douze derniers mois, le nombre de décès sur les routes est orienté à la baisse : -1,7%, soit 58 vies préservées. Selon la même tendance, le premier trimestre de l'année 2017 affiche une baisse de 3,7%, soit 28 personnes tuées en moins.

Toutefois, le mois de mars 2017 a enregistré une hausse des tués, puisque 266 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, contre 255 en mars 2016, soit 11 décès de plus (+ 4,3%).

Baromètre mars 2017

   
   

Les autres baromètres du 1er trimestre 2017

203 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en février 2017, contre  263 en février 2016, soit une diminution de 22,8%. Au cours de ces douze derniers mois, le nombre de décès sur les routes est orienté à la baisse (3 430 décès, -1%).

Les mortalités des automobilistes et des motocyclistes restent stables en moyenne sur les douze derniers mois. Celle des cyclomotoristes est en forte baisse (-24%). Celles des cyclistes et des piétons connaissent une forte hausse (respectivement +14% et +9%). Sur cette même période, la mortalité des 18-24 ans est en baisse de 10%, alors que celle des personnes âgées de 65 ans ou plus est en hausse de 6%.

En janvier 2017, 257 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, contre 236 en janvier 2016, soit une augmentation de 8,9%. Cela porte donc à 3 490 le nombre de décès sur les routes au cours des douze derniers mois (+1,6%). En année glissante, les mortalités des piétons, des automobilistes et des cyclistes sont encore en légère hausse ce mois-ci.

A l'opposé, les mortalités cumulées des motocyclistes et des cyclomotoristes sont en légère diminution. La mortalité cumulée sur 12 mois des jeunes adultes repart à la baisse après un mois de décembre particulièrement meurtrier, alors que la mortalité senior repart en hausse. Le nombre de blessés hospitalisés est également supérieur par rapport à l'année passée.

   

Les baromètres archivés

      < Janvier 2016 >        < Avril 2016 >      < Juillet 2016 >       < Octobre 2016 >    

      < Février 2016 >        <  Mai 2016 >     < Août 2016 >          < Novembre 2016 >

      <  Mars 2016 >         < Juin 2016 >     <  Septembre 2016 >   < Décembre 2016 >

                              

Baromètres ONISR parus en 2015

   < Janvier 2015 >     < Avril 2015 >     < Juillet 2015>           < Octobre 2015 >

   < Février 2015 >     <  Mai 2015 >      < Août 2015 >           < Novembre 2015 >

   <  Mars 2015   >     < Juin 2015 >      < Septembre 2015 >    < Décembre 2015 >          

 

                       

     -                

Partager

Ministère de l'intérieur