Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

Opération alternative à la sanction pour les conducteurs de deux-roues motorisés

Partager

14/02/2019 | La préfecture de police de Paris a organisé vendredi 1er février place de la Concorde une opération de sécurité routière dite « alternative à la sanction immédiate » en présence d'Emmanuel Barbe et de Françoise Hardy, cheffe de projet sécurité routière de la préfecture de police, et de Pascal Besnier, vice-procureur de Paris.
Opération alternative à la sanction pour les conducteurs de deux-roues motorisés

À cette occasion, des policiers de la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) ont été mobilisés pour détecter les conducteurs de deux-routes motorisés auteurs d’infractions à la conduite ou bien à l’équipement obligatoire des motards. Les contrevenants ont été invités à suivre deux ateliers de sensibilisation aux risques routiers comme alternative à la sanction : un premier sur les comportements à risque (addictions alcool et stupéfiants) et les conséquences d’un accident, un second sur l’importance des équipements de protection individuelle spécifiques, obligatoires (casque, gants) ou fortement conseillés (vêtements de protection et gilets airbag). En 2018, 36% des personnes ayant trouvé la mort dans dans un accident de la circulation à Paris étaient des utilisateurs de deux-roues motorisés (soit 13 morts) et 50% des blessés (soit 347 blessés hospitalisés et 2604 blessés légers).

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur