Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

La Sécurité routière accueille la 7e édition du colloque européen sur l’éthylotest anti-démarrage

Partager

18/10/2018 | Les 11 et 12 octobre derniers, la 7e édition de ce colloque sur l’éthylotest anti-démarrage (EAD, ou « Alcohol Interlocks » en anglais) s’est tenue au ministère de l’Intérieur, à l’initiative de Sophie Fégueux et Joël Valmain, conseillère technique santé et conseiller Europe et international auprès du délégué interministériel à la sécurité routière.
La Sécurité routière accueille la 7e édition du colloque européen sur l’éthylotest anti-démarrage

Pendant ces deux journées, les experts européens de l'EAD au sein des administrations européennes ont échangé sur leurs expériences et partagé leurs bonnes pratiques. Les débats ont porté en particulier sur le coût de ce dispositif, sur les futures technologies et l’intérêt d’appliquer la mesure au plus tôt après l’infraction. De nouveaux dispositifs, intégrés dans le volant, vont être testés, notamment en Suède. Leur usage pourrait être l’origine de réflexions sur l’équipement systématique des véhicules. Partout, émerge la même idée de permettre la continuation de la conduite et donc de conserver le lien social et professionnel du contrevenant. Cette réunion a également été l’occasion de revenir sur l'entrée en vigueur le 18 septembre 2018 de la mesure 11 du CISR du 9 janvier 2018 qui permet d’étendre le recours à l'EAD à toute personne interceptée avec une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l et inférieure à 1,8 g/l de sang. Enfin, l'EAD dans les transports de personnes a également été présenté ; il est désormais installé dans 70 000 véhicules.

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur