Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

Emmanuel Barbe présente le bilan définitif de l'accidentalité routière en 2017, à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches

Partager

22/06/2018 | Le 29 mai 2018, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, accompagné de Manuelle Salathé, secrétaire générale de l'observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), a présenté à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches le bilan définitif de la sécurité routière pour l’année 2017. Durant cette année, selon les résultats définitifs de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 684 personnes ont perdu la vie sur les routes de France.
Emmanuel Barbe présente le bilan définitif de l'accidentalité routière en 2017, à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches

Avec 54 décès de moins qu’en 2016, la mortalité routière est en légère baisse de -1,4%. Les autres indicateurs de l’accidentalité sont en hausse : les accidents corporels de +2,2%, les personnes blessées de +1,3%, ainsi que les hospitalisations à la suite d’un accident routier de +2,0%. Il est à souligner que la tranche d’âge en sur-risque est toujours les 18-24 ans puisqu’ils représentent 108 tués par million d’habitants. Au cours de la présentation des chiffres, le professeur Philippe Azouvi, chef du service de Médecine physique et de réadaptation, est intervenu pour expliquer les conséquences traumatologiques de l'accident et a insisté sur le fait que « l’organisme humain n’est pas capable de résister à des forces de décélération / accélération violentes ». Le délégué a ensuite rencontré des accidentés de la route en rééducation.

En savoir plus

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur