Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

Désignation du conducteur : la Cour de cassation rejette une question prioritaire de constitutionnalité

Partager

28/02/2018 | Dans un arrêt récent, la Cour de cassation a statué sur la question de constitutionnalité de l'obligation de désignation par son employeur du conducteur ayant commis une infraction routière, instauré par l'article L 121-6 du Code de la route.
Désignation du conducteur : la Cour de cassation rejette une question prioritaire de constitutionnalité

La Cour de cassation a estimé que l’obligation faite par l’article L 121-6 est exprimée sans ambigüité et qu’elle assure un juste équilibre entre les nécessités de la lutte contre l’insécurité routière et le droit de ne pas s’auto-incriminer, sans méconnaître les prérogatives de la défense et qu’ainsi, elle ne porte aucune atteinte au principe d’égalité entre les justiciables. En conséquence, « attendu que la question posée ne présente pas un caractère sérieux », elle n'a pas été transmise au Conseil constitutionnel.

 

En savoir plus

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur