Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, dénonce la dégradation des radars automatiques

Partager

25/03/2019 | Depuis le mois de novembre, les radars automatiques ont subi de nombreuses dégradations. Vendredi 1er mars, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a déclaré que « à peu près 75% du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé ».
Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, dénonce la dégradation des radars automatiques

Il a rappelé le lien direct entre les chiffres de la mortalité routière en hausse et la dégradation récente des radars (en janvier, 238 personnes sont mortes sur les routes, soit neuf de plus qu’en janvier 2018). « Il y a des radars qui sont masqués. Ils ne font pas de photographie, il n'y a pas de procès-verbal, mais ils continuent à enregistrer la vitesse. Au mois de décembre, en moyenne, il y a quatre fois plus d'infractions sur un radar masqué que quand il fonctionne », a déclaré le ministre. « 400% d'augmentation, et au bout du compte ça fait des morts », a-t-il poursuivi. Selon les calculs de l'ONISR, sans ces dégradations, 60 vies supplémentaires auraient pu être épargnées entre novembre et décembre 2018 (30 vies chaque mois).

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur