Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

Bilan 2017 du contrôle des radars automatiques

Partager

14/09/2018 | En 2017, le nombre de « flashs » par les radars automatiques (26,1 millions) a augmenté de 2% par rapport à 2016. A la suite des contrôles effectués pour chaque photo, 17 millions d’avis de contravention ont été envoyés. La transformation du « flash » en avis de contravention est ainsi en augmentation de 6,1 %, illustrant une meilleure efficacité du système.
Bilan 2017 du contrôle des radars automatiques

La hausse globale du nombre de messages d’infraction (+ 2 % par rapport à 2016) est notamment liée à la mise en service de 72 radars autonomes (radars « chantier » dans le langage courant) et 32 radars discriminants (distinction « poids lourd/autre véhicule) supplémentaires. Les radars autonomes ont principalement vocation à sécuriser les zones de travaux. Ils ont « flashé » 4,9 millions de fois en 2017 (contre 3,5 millions de fois en 2016). La Sécurité routière rappelle l’impérieuse nécessité de respecter les vitesses aux abords des chantiers, zones présentant des dangers particuliers, tant pour la vie de ceux qui y travaillent que pour les usagers de la route.
 
S’agissant des « radars feux rouges », la tendance à la baisse des infractions, constatée en 2016, est confirmée en 2017 avec - 8,2 % infractions relevées, pour un parc stable en nombre de radars et en emplacements.
 
 
Répartition des excès de vitesse par classe d’infraction
 
En 2017, les excès de vitesse supérieurs à 20 km/h ont représenté 4,4 % des infractions à la vitesse (6 % en 2016) relevées par les équipements du contrôle automatisé (Source : Bilan ONISR 2017).
 
 
Impact de l’« obligation de désignation »
 
En 2017, sont intervenues plus de 2,6 millions de désignations, par les personnes morales, de conducteurs de véhicules « d’entreprise » auteurs d’infractions constatées par des appareils de contrôle automatique (contre 900 000 en 2016), portant ainsi le taux de désignation à 78,2 % (contre 26 % en 2016).
En outre, le nombre d’infractions commises par les véhicules immatriculés au nom d’une personne morale, près de 3,2 millions en 2017, est en baisse de 9,4 % par rapport à 2016 alors que, dans le même temps, le nombre de contraventions dressées pour des infractions commises au volant de véhicules particuliers progressait de 1,2 %.
 
Les conducteurs étrangers flashés en France
 
Le nombre d’avis de contravention envoyés à l’étranger atteint 3 millions (+ 8,2 % par rapport à 2016). Cette hausse s’explique par la mise en œuvre, courant 2017, de nouveaux échanges transfrontaliers d’informations avec la Hongrie, la Slovaquie, la République Tchèque et le Portugal, portant ainsi à 13 le nombre de pays partenaires en matière de sécurité routière.

EN SAVOIR PLUS

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur