Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

Action de sensibilisation aux scooters débridés

Partager

24/11/2017 | Depuis le début de l'année 2017, 14 personnes conduisant un deux-roues motorisé ont trouvé la mort sur la route à La Réunion, soit 3 fois plus que l'année dernière.
Action de sensibilisation aux scooters débridés

La préfecture de La Réunion a donc décidé de multiplier les actions de sensibilisation et a invité le chargé de mission national de la Délégation à la sécurité routière, Pascal Dunikowski, à participer à des actions de prévention. Dans un lycée de la ville du Port, des élèves ont assisté à une démonstration du curvomètre, qui permet de déterminer si les scooters sont « débridés ». Les policiers ont tenu à rappeler aux élèves qu’en cas de « débridage » d'un scooter, le danger est non seulement physique, mais aussi financier, les assurances ne couvrant pas les véhicules trafiqués. « Il est important de dire aux jeunes qu'une moto n'est pas un instrument de plaisir. Quand on donne à un jeune de 14 ans un deux-roues, on ne peut pas le laisser conduire à 100 km/h », a déclaré Gilbert Ricquebourg, de la sécurité routière à la DEAL, avant d'ajouter : « Le code de la route n'est pas une contrainte, mais un instrument de protection de soi et des autres. »

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur