Cliquez ici pour accéder à la version mobile
Retour à toutes les actualités

A l’École Militaire, Jean-Robert Lopez détaille les grands enjeux de la sécurité routière aux commandants d'escadron départemental de sécur...

Partager

18/03/2015 | Mardi 17 mars, le délégué interministériel à la sécurité routière, Jean-Robert Lopez, a présenté devant les commandants d'escadron départemental de sécurité routière qui étaient en séminaire à l’École Militaire, les axes d'effort de la politique nationale de lutte contre l'insécurité routière. L'accent a été mis sur l'importance de la mise en partage des outils de pilotage ainsi que sur le plan de mobilisation annoncé fin janvier par le ministre de l'Intérieur.
A l’École Militaire, Jean-Robert Lopez détaille les grands enjeux de la sécurité routière aux commandants d'escadron départemental de sécur...

Jean-Robert Lopez a amorcé son propos par le commentaire des derniers chiffres de l'accidentalité et par un exposé des outils statistiques mis à la disposition des professionnels en charge de la sécurité routière, notamment par l'Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR). Le délégué a pris acte de la hausse de l'accidentalité ces derniers mois afin de réaffirmer l'impératif d'un effort de mobilisation.

 
Le premier élément mis en avant porte sur un partage accru des diagnostics en matière d'accidentalité qui doit aboutir à une perception commune et affinée entre tous les acteurs de la sécurité routière. En insistant sur sa volonté de mener une action proactive dans le domaine de la prévention et de la sécurisation des déplacements, Jean-Robert Lopez a de nouveau affirmé l'objectif qui doit guider l'action publique ces prochaines années : passer sous le seuil des 2000 morts par an en 2020.

 

Enfin, le délégué a rappelé qu'aux côtés d'une mise en commun des outils de pilotage, l'action en matière de sécurité routière devra porter dans les semaines à venir sur la mise en oeuvre et en application des 26 mesures présentées par Bernard Cazeneuve le 26 janvier dernier, dont il a détaillées certaines telles que le travail amorcé sur les éthylotests antidémarrage, la mise en place des radars chantier cet été ou encore la généralisation des tests salivaires pour détecter la prise de stupéfiants.

Retour à toutes les actualités
Ministère de l'intérieur