Témoignages

Jean-Marc

L'urgentiste m'a confirmé que le gilet airbag a protégé mes organes vitaux.

"Je suis un motard belge de 54 ans. Je parcours environ 15 000 km/an au guidon de ma moto. Depuis 5 ans déjà, je porte un gilet airbag. Fin août de cette année, je roulais avec ma bande de 5 amis sur une départementale près de Pau. Après des travaux avec passage alterné et feux rouges, en 5ème et à plus de 90 km/h, la roue arrière de ma moto a glissé sur des graviers, celle-ci a repris du grip et la moto a commencé a rebondir. Elle est partie en soleil et m'a éjecté. Je suis également parti en soleil, retombé sur le dos puis j'ai effectué plusieurs roulades et une glissade. Je me suis retrouvé dans le fossé, sur le dos, airbag gonflé et nuque bien calée. Conséquences physiques : une épaule luxée, des côtes fêlées et l'avant-bras droit bien griffé... L'urgentiste m'a confirmé que le gilet airbag a protégé mes organes vitaux. Le soir même, je ressortais des urgences. Conséquences matériel : moto déclassée, casque endommagé, veste déchirée, airbag réutilisable ! Conclusion: "airbagez-vous!"

Ministère de l'intérieur