Cliquez ici pour accéder à la version mobile

10 conseils pour s'empêcher de téléphoner au volant

Partager

Bien sûr, dès qu’il sonne, on a qu’une envie : décrocher ! Sauf qu’au volant, entre téléphoner ou conduire, il faut choisir. Conseils à suivre pour résister et surtout s’abstenir. 

10 conseils pour s'empêcher de téléphoner au volant

1. Débranchez ! 

La solution est radicale mais elle est efficace : éteignez votre portable, mettez le en mode « avion » ou silencieux avant de prendre le volant. 

2. Mettez le au coffre

Même silencieux, vous avez peur de craquer ? Mettez toutes vos affaires (toutes, téléphone compris) dans le coffre de votre voiture ou le top-case de votre deux-roues. En plus, cela éloignera les voleurs à la tire.

3. Anticipez

Le coup de fil super urgent à votre boss, votre nounou, votre mère, c’est AVANT de reprendre le volant (ou le guidon).

4. Déléguez !

Si vous êtes accompagné(e), demandez à votre passager de prendre la communication.

5. Faites une pause

Si vous voulez répondre à un appel, écouter vos messages, passer un coup de fil, lire ou écrire un SMS, profitez-en pour faire une pause, bien sûr en vous arrêtant dans un lieu approprié et sécurisé pour soi et pour les autres (parking, aire de repos, place de stationnement, etc.). Sur l’autoroute, il faut  s’arrêter sur les aires aménagées et jamais sur les bandes d’arrêt d’urgence. Même si l’on est témoin d’un accident, il faut utiliser le mobile à l’arrêt et en lieu sûr.

6. Calculez

Pensez à ce qui vous pend au nez si vous êtes verbalisé un téléphone à l’oreille !135 euros et 3 points de permis en moins.

7. Détendez-vous...

Vous avez manqué un appel, et alors ? Soyez positif : savourez ce moment de déconnexion ! Tous les appels téléphoniques n’ont pas (loin s’en faut et heureusement) un caractère d’urgence ! 

8. Méfiez-vous...

... de votre kit main-libres : téléphoner avec un kit est presque aussi dangereux que téléphoner sans. Ce n’est pas tant le fait de tenir le téléphone en main qui est dangereux, c’est la distraction causée par la conversation qui nous emmène « ailleurs » que sur la route. Par contre, vous pouvez papoter sans risque avec votre passager, car lui est dans la voiture et adaptera son comportement à la survenue de tout événement, ce qu’un interlocuteur éloigné ne peut pas faire.

9. Synthétisez ! 

Si malgré tout vous craquez (kit à l’oreille, bien sûr), écourtez le plus possible votre conversation : plus elle est longue, plus l’esprit s’évade et plus le risque augmente.

10. Sauvez vos amis !

Assurez-vous toujours, lorsque vous appelez un proche, qu’il n’est pas en train de conduire. Et si c’est le cas, raccrochez !

Partager

10 conseils pour s'empêcher de téléphoner au volant

10 conseils pour s'empêcher de téléphoner au volant
Mots-clés : Prévention | Téléphone

Partager

Ministère de l'intérieur