Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Conduire en groupe

Partager

Avant le départ, pensez à convenir d’un code de communication, tant pour le mode collectif de circulation (position, distances de sécurité requises, vitesse plafond selon les indications du Code de la route, signal de besoins d’arrêt...) qu’en cas d’urgence.

Limiter les risques liés au groupe

 Il convient d’être particulièrement vigilant :

  • Au maintien des distances de sécurité, une chute ou une mauvaise négociation de trajectoire de l’un pouvant entraîner des effets en chaine ;
  • A tout changement de « ligne » : bien rester à sa place au sein du groupe, sans surprendre ni par des accélérations ni par des changements d’axes non prévisibles des autres membres du groupe ;
  • Et bien entendu : feux et clignotants sans faille !

La circulation en quinconce

Cette disposition - sur laquelle il faut se mettre d’accord au départ - permet à la fois d’optimiser la visibilité de chacun des conducteurs du groupe tout en rendant chacun bien visible de l’autre.

Attention à « l’effet de groupe »

La plupart des déplacements en groupe sont affaire de plaisir, d’amitié et de passions partagées. 

Il convient donc de se montrer collectivement très attentifs à ne pas « gâcher la fête »… Quelques rappels pour que cette convivialité ne soit pas génératrice de risques :

  • Repérer les différences de niveaux et d’expérience des différents motards constituant le groupe. Ne jamais placer une personne du groupe en situation de « forcer » ou dépasser ses limites ;
  • S’interdire (et interdire aux autres !) toute démonstration de puissance et autre excès d’habileté… le plaisir d’être ensemble n’est pas dans la performance ni dans le défi face aux dangers ;
  • Etre vigilant sur les fautes de conduite inhérentes à la distraction : discussions, observation de l’autre, prise de distance inconsciente avec les dangers, etc.

Partager

Conduire en groupe

Mots-clés : Deux-roues motorisé | Motard

Partager

Ministère de l'intérieur