La sécurité des passagers

Partager

Le port de la ceinture est obligatoire pour tous, sur tous les trajets, pour le conducteur et les passagers d’un véhicule, en ville comme en rase campagne. Chaque année, 350 vies pourraient être sauvées si la ceinture de sécurité était bouclée systématiquement à l’avant et à l’arrière. Rappelez-vous que dès 20 km/h, un choc subi sans ceinture peut être mortel.

La ceinture

La ceinture de sécurité permet de maintenir le corps solidaire du siège. Elle n’est efficace qu’à raison d’une seule personne par place. Avant de démarrer, vérifiez bien que chaque passager du véhicule occupe une seule une place équipée d’une ceinture de sécurité, bien ajustée et correctement attachée, avec un dispositif approprié à sa morphologie si nécessaire.

Sont dispensées du port de la ceinture :

  • Les personnes exerçant dans des professions préalablement définies, notamment les taxis (sauf s’ils travaillent dans le cadre d’une convention de transport scolaire) ;
  • Les personnes dont la morphologie est manifestement inadaptée et les détenteurs d’un certificat d’exemption délivré par les médecins des commissions médicales ou départementales de permis de conduire.

Le siège auto 

Vous voyagez avec un enfant de moins de 10 ans ? Celui-ci doit obligatoirement être transporté à des places équipées de ceinture, dans un siège adapté à leur âge, leur morphologie et leur poids. Il existe 5 groupes de dispositifs de retenue correspondant au poids de l’enfant.

  • Groupe 0 : de la naissance à 10 kg :

Le siège est placé dos à la route à l’avant ou à l’arrière de la voiture. L’enfant bénéficie d’une protection maximale en cas de choc frontal. Les nourrissons peuvent être installés dans un lit nacelle, disposé parallèlement au dossier de la banquette arrière et fixé par des sangles aux points d’ancrage des ceintures de sécurité.

  • Groupe 0+ : de la naissance à 13 kg : 

Version surdimensionnée du précédent, ce siège permet de transporter l’enfant dos à la route, dans une position semi-allongée. Il doit être installé dans les même conditions que le siège du groupe 0.

  •  Groupe 1 : de 9 kg à 18 kg : 

L’enfant se tient bien assis et peut résister aux forces qui le propulsent vers l’avant lors d’un freinage. Il peut être installé dans un siège doté d’un harnais (siège-baquet) ou dans un siège avec tablette de protection (siège à réceptacle) susceptible de se fixer aux deux points d’ancrage de la ceinture médiane.

  • Groupe 2 (15 à 25 kg) et groupe 3 (22 à 36 kg) : 

La taille et la corpulence de l’enfant imposent de l’installer dans un siège ou sur un coussin rehausseur. Il y restera jusqu’à ses 10 ans.

Il est interdit de transporter un enfant de moins de 10 ans aux places avant d’un véhicule, sauf si les places arrière ne sont pas équipées de ceinture. Dans ce cas, l’enfant devra tout de même être installé dans un dispositif de retenue adapté.

N’oubliez pas ! 

picto-18

- N’utilisez pas de dispositif susceptible de détendre la ceinture : vous diminueriez son efficacité et risqueriez des traumatismes en cas de choc.

picto-03

- Au cours d’un choc à 50 km/h, la poussée est telle, qu’un enfant de 20 kg se transforme en un projectile d’une demi-tonne s’il n’est pas maintenu par un système de sécurité adapté.

picto-55

- Deux enfants ne peuvent pas partager une même place.

picto-03

- Lorsque vous transportez un bébé à l’avant, dos à la route, n’oubliez pas de désactiver l’airbag, il peut s’avérer dangereux en cas de choc.

picto-39

- Les lits nacelles, sièges et rehausseurs doivent obligatoirement posséder un visa d’homologation certifiant qu’ils répondent aux normes européennes.

Partager

La sécurité des passagers

Ministère de l'intérieur