Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Bien préparer les longs trajets

Partager

Départ en vacances ou déplacement professionnel, effectuer un long trajet en voiture en toute sécurité, ça se prépare.

Bien préparer les longs trajets

Préparer son véhicule, ses équipements, son itinéraire

Le véhicule

  • Vérifiez les freins, la direction, les phares et les feux, la batterie et les balais d’essuie-glace.
  • Contrôlez l’état, l’usure et la pression des pneus, y compris celle de la roue de secours.
  • Nettoyez les feux et les phares.
  • Complétez les niveaux : huile, liquides de frein et de refroidissement, lave-glace…
  • Assurez-vous d’avoir à bord : un éthylotest, un triangle de pré-signalisation, un gilet de sécurité. Veillez également à avoir le matériel nécessaire au changement de roue, une trousse à pharmacie, et une lampe de poche.
  • En été, pensez au pare-soleil et aux lunettes de soleil. Emportez des boissons rafraîchissantes non alcoolisées.
  • En hiver, prévoyez des couvertures, des vêtements chauds et confortables, de l’eau et de la nourriture, en cas de blocage de la circulation. N’oubliez pas une bombe antigivre, une raclette, des gants et les équipements spéciaux (chaînes, pneus neige, etc.).

 

Le chargement

  • Chargez votre véhicule la veille du départ, dans la mesure du possible.
  • Répartissez les poids sur l’ensemble du véhicule. Placez les bagages les plus lourds le plus bas possible.
  • Ne disposez pas d’objets sur la plage arrière.
  • Si vous utilisez des barres de toit, un coffre de toit, un porte-vélos ou une remorque, conformez-vous aux règles en vigueur en matière de chargement (dépassement de la longueur du véhicule, signalisation, etc.).

 

L’itinéraire

  • Préparez votre itinéraire en privilégiant les autoroutes ou les routes à chaussées séparées.
  • Informez-vous sur les conditions de circulation et les prévisions météorologiques sur l’ensemble du trajet.

Partir en forme et le rester 

Au départ

  • Prenez la route reposé. Choisissez de partir le matin, plutôt que dans la soirée ou dans la nuit mais surtout pas après une journée de travail.
  • Ne prenez pas d’alcool, de médicaments incompatibles avec la conduite. Evitez les repas copieux qui entrainent la somnolence. Bannissez le stress, l’énervement et tout ce qui peut contribuer à vous faire perdre de votre vigilance.
  • Ne vous fixez pas d’horaire d’arrivée.
  • Prévoyez des occupations pour les enfants (livres, CD, jeux, etc.).

 

Prévenez les risques de fatigue et de somnolence

  • Ne surchauffez pas l’habitacle et aérez-le régulièrement.
  • En été, évitez les longs trajets en pleine canicule et, si votre véhicule est climatisé, conservez une différence modérée entre la température extérieure et intérieure (4 à 5 °C maximum). Buvez beaucoup d’eau fraîche, mais non glacée, avant et pendant le trajet.
  • Même si vous vous sentez en forme, arrêtez-vous au moins un quart d’heure toutes les deux heures, et relaxez-vous avec des étirements, ou une petite marche.
  • Si vous avez écourté votre sommeil ou pris la route de nuit, augmentez la fréquence des pauses et faites une courte sieste pendant les arrêts.
  • Dès les premiers symptômes de somnolence – bâillements, paupières lourdes – arrêtez-vous et dormez au moins vingt minutes.

 

Bon à savoir

picto-09

- 10 km/h en moins sur l’autoroute = 3 à 5 litres de carburant économisés sur 500 km.

picto-25

- Pour consommer moins de carburant, préférez les coffres de toit aux galeries et n’oubliez pas de les démonter après utilisation car ils occasionnent une surconsommation de 10 à 20%.

picto-03

- Evitez de conduire aux heures où le risque de somnolence augmente : entre 2h et 5h du matin.

picto-07

- 100 kg de charge = 5% de consommation de carburant en plus.

Partager

Bien préparer les longs trajets

Bien préparer les longs trajets
Mots-clés : Automobiliste | Famille

Partager

Ministère de l'intérieur