Récupérer ses points

Reconstituer son capital points

Les points perdus peuvent être récupérés de deux manières : 

  • En adoptant un comportement responsable au volant.
    • en cas de perte d’un seul point, celui-ci est réattribué après 6 mois sans infraction ;
    • en cas de perte de plusieurs points, ceux-ci sont réattribués après deux ou trois ans* sans nouveau retrait de point(s).
  • En suivant un stage de sensibilisation à la sécurité routière. 4 points maximum peuvent être récupérés.

* Trois ans si l'une des infractions ayant entraîné un retrait de points est un délit ou une contravention de la quatrième ou de la cinquième classe.

Stage de sensibilisation à la sécurité routière

Le stage dure deux jours consécutifs et est dispensé par un établissement agréé. Il est payant et coûte environ 250 €. Un stage peut être suivi tous les ans. Le suivi d'un stage permet de récupérer des points uniquement s'il reste au moins 1 point sur le permis de conduire. A zéro point, il est trop tard.

Pour s'inscrire au stage, il faut se rendre en préfecture pour connaître les centres agréés ou consulter le site Internet de votre préfecture.

Après invalidation

Si le permis a été invalidé, il ne suffit pas simplement de le repasser et de réussir les épreuves. Le conducteur doit également être reconnu médicalement apte à la conduite, après un examen médical et un examen psychotechnique (aptitudes visuelles, physiques…).

Retrouver un nouveau permis

Si le permis de conduire invalidé avait moins de trois ans, l’épreuve théorique et l’épreuve pratique sont obligatoires.

Si le permis de conduire invalidé avait plus de trois ans, seule l’épreuve théorique (le "code") est à repasser, à condition de s’y inscrire moins de neuf mois après la restitution de l’ancien permis à la préfecture, sous peine de devoir repasser également l’épreuve pratique (la conduite) et les épreuves de toutes les autres catégories de permis éventuellement détenues initialement par l’intéressé. 

Démarches

Toutes les démarches peuvent être effectuées pendant le délai d'invalidation de six mois : examen médical et psychotechnique, inscription à l'examen et passage des épreuves (code et conduite) du permis de conduire.

Partager

Ministère de l'intérieur