Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Radar vitesse embarqué

Utilisé par les forces de l'ordre en zone de Police et de Gendarmerie, il détecte et enregistre les excès de vitesse.

Radar mobile

Descriptif

Radar embarqué dans un véhicule arrêté et positionné au bord de la route ou débarqué.

Marge technique

Comme pour le radar vitesse fixe, une marge de 5 km/h (en dessous de 100 km/h) ou de 5 % (au-dessus de 100 km/h) est prise en compte, toujours à l'avantage du conducteur.
Il est donc impossible d'être sanctionné pour un excès de vitesse «insignifiant», puisqu'il faut toujours y ajouter cette marge.
Exemple : vous êtes enregistré à une vitesse de 97 km/h, le chiffre retenu est de 92 km/h.

Signalisation

Ces radars ne sont pas signalés sur les routes, à l'inverse des radars vitesse fixes. Plus flexibles, ils permettent de contrôler les vitesses en tous lieux et de s'adapter ponctuellement aux circonstances (travaux, état du trafic). Ils encouragent à conduire avec vigilance.

Installation

Les choix de points de contrôle sont décidés par les préfets de département en lien avec les forces de l'ordre sur les critères suivants :

  • Les zones où se produisent des accidents pour lesquels des vitesses excessives sont principalement en cause.
  • A intervalles réguliers sur les grands itinéraires pour faire baisser la vitesse moyenne sur l'ensemble du trajet.

Nombre de radars déployés

569 radars vitesse embarqués déployés au 1er août 2015.

Questions Fréquentes

Cliquer ici pour avoir les réponses aux questions des internautes les plus fréquemment posées auxquelles nous avons répondues.

 

Posez vos questions 

Toutes les questions relatives au contrôle automatisé peuvent être envoyées à l'adresse suivante : radar.automatique@interieur.gouv.fr

Partager

Ministère de l'intérieur