Le triangle et le gilet

Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 13 février 2008 a décidé de rentre obligatoire la présence dans tout véhicule d’un gilet de sécurité et d’un triangle de pré-signalisation (en complément des feux de détresse). Le non respect de ces obligations est passible d’une contravention de la quatrième classe (amende forfaitaire de 135 €, amende minorée de 90 €).

Les cycles, les deux-roues motorisés, les véhicules à trois roues et quadricycles à moteur non carrossés ne sont pas soumis à cette obligation. Cependant, tout conducteur ou passager d’un cycle est soumis à l’obligation de porter un gilet de haute visibilité hors agglomération, la nuit et le jour lorsque la visibilité est insuffisante.

Les dates clés

13 février 2008 : Décision du CISR d’obliger les conducteurs à disposer d’un gilet de sécurité et d’un triangle de pré signalisation dans leur véhicule.

30 juillet 2008 : Décret n°2008-754 définissant la mise en application des décisions annoncées lors du CISR du 13 février 2008.

6 août 2008 : Contrôles de conformité des triangles de pré-signalisation.

1er octobre 2008 : Entrée en vigueur de l’obligation de possession de ces dispositifs dans le véhicule.

1er octobre 2008 : Obligation du port du gilet de haute visibilité pour les conducteurs et passagers d’un cycle, hors agglomération la nuit, et le jour lorsque la visibilité est insuffisante.

11 mai 2011 : Le CISR a décidé de rendre obligatoire le port d’un gilet de haute visibilité ou d’un blouson portant des bandes rétro-réfléchissantes pour tous les usagers de motocyclette et de tricycle de 125 cm3 et plus.

 

Mode d’emploi du gilet de sécurité

Le gilet de sécurité doit être porté par le conducteur avant de sortir du véhicule, de nuit comme de jour, quelles que soient les conditions de visibilité, à la suite d'un arrêt d'urgence. Le gilet doit être facilement accessible (dans la boîte à gants, sous le siège, etc.). Sur autoroute, le conducteur revêtu de son gilet de sécurité doit sortir de son véhicule côté passager et se mettre le plus vite possible en sécurité derrière les glissières.

 

Mode d’emploi du triangle :

Le triangle de pré signalisation doit se trouver à bord du véhicule.

  • Le triangle est obligatoire si le véhicule est immobilisé sur la chaussée.
  • Le triangle n'est pas obligatoire si le véhicule est immobilisé sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU), qui ne fait pas partie de la chaussée.
  • Si le véhicule immobilisé empiète sur la chaussée de l'autoroute, le conducteur doit se poser la question de l’utilisation du triangle.
  • En règle générale, le triangle n'est pas obligatoire lorsque sa pose, sur tout type de route, constitue une mise en danger de la vie du conducteur, ce qu'il lui appartient d'évaluer.
     

Le gilet et le triangle doivent être conformes à la réglementation en vigueur (marquage Communauté européenne « CE » pour le gilet et certification par le marquage « E 27 R » pour le triangle.
 

Quid des personnes handicapées 

Philippe Streiff, ancien pilote de Formule 1, tétraplégique depuis un accident survenu lors d’essais en 1989, est aujourd’hui conseiller handicap auprès de la déléguée interministérielle à la sécurité routière : « C’est une question importante, qui a été évoquée avec la déléguée interministérielle à la sécurité routière. Je la comprends parfaitement, puisque je suis dans ce cas. Le code de la route stipule qu’en aucun cas, une personne ne doit créer un sur-risque. C’est du bon sens : on ne doit pas tenter de faire quelque chose qui ajoute un risque, comme de sortir en fauteuil pour aller mettre le triangle. Le conducteur handicapé en panne doit utiliser ses feux de détresse et appeler les secours, s’il a un téléphone portable, ce qui est souvent le cas. Il n’y aura pas de verbalisation dans ces cas. 
En revanche, cela n’enlève rien à l’obligation d’avoir dans sa voiture un gilet et un triangle. Ils seront utilisés si une personne valide se trouve dans le véhicule. » 
En savoir plus :  http://www.philippe.streiff.com et  http://www.ceremh.org (Centre de Ressources et d’Innovation Mobilité Handicap)

 

Pour améliorer la sécurité des usagers vulnérables, une autre mesure a été décidée lors du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 13 février 2008 :

Depuis le 1er octobre 2008, les cyclistes (conducteur et passager), doivent revêtir un gilet de sécurité pour circuler hors agglomération de nuit, ou de jour lorsque la visibilité est insuffisanteLe non-respect de ces mesures sera passible pour les cyclistes, d’une contravention de deuxième classe d’un montant de 35 € (22 € pour l’amende minorée).

 

En savoir plus :

Consulter l’arrêté du 30 septembre 2008 relatif à la présignalisation de véhicules.

Partager

Ministère de l'intérieur