Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Le système de retenue des enfants

Le système de retenue des enfants

Le port de la ceinture pour les enfants est obligatoire, systématique et non négociable, quelle que soit la longueur du trajet. L’efficacité des dispositifs de retenue des plus petits, pour être maximale, doit s’adapter à leur morphologie. La nouvelle norme R129 (ou Isize) lancée en juillet 2013 renforce la sécurité des enfants en voiture en imposant le système de fixation Isofi, en classant les sièges selon la taille de l’enfant et non plus son poids et en allongeant la période obligatoire d’installation dos à la route (15 mois et 80 cm minimum). Cette norme remplacera progressivement le standard R44.

Pour tous : obligation du port de la ceinture

Le bouclage de la ceinture ne souffre donc aucune exception, même pour un trajet de 200 m. Le non-respect de cette règle de sécurité élémentaire peut-être sanctionné par une amende de 4e classe (135 €).

Pour les enfants : des systèmes de retenue adaptés

Votre enfant a moins de 10 ans ? Sa place est à l’arrière. L’endroit le plus sûr en cas de chocs latéraux étant la place centrale. Deux dérogations à ce principe : la première pour un dispositif bébé « dos à la route », sur le siège avant passager, à la condition exclusive de désactiver l’airbag ; la seconde, lorsque la banquette arrière est inexistante ou non pourvue de ceintures de sécurité.

Sinon, votre enfant doit être installé dans un dispositif de retenue spécifique à son âge, son poids et sa morphologie. Ces dispositifs répondent à des normes homologuées au niveau européen. La norme R44* distingue cinq groupes correspondant au poids de l’enfant. Elle sera progressivement remplacée par la norme R129** qui classe les sièges selon la taille de l’enfant. Un siège peut être homologué pour plusieurs groupes de poids ou de taille.

Groupes 0 : de la naissance à 10 kg / **jusqu’à 70 cm

La musculature de votre bébé est insuffisante et ses cervicales trop fragiles pour résister à une forte décélération ou un choc frontal. C’est pourquoi, le siège-auto doit être placé impérativement dos à la route, idéalement à l’arrière. Il se fixe à l’aide de la ceinture de sécurité, en respectant les consignes du fabricant.

Le lit-nacelle : idéal pour les trajets longs, il permet à votre nourrisson (jusqu’à ses 6 mois) de voyager à plat-dos. Avec une sangle autour de la taille et/ou un filet anti-éjection, il se fixe transversalement sur la banquette arrière grâce aux points d’ancrages des ceintures de sécurité.

Groupe 0+ : de la naissance à 13 kg / **jusqu’à 80 cm

Version surdimensionnée du précédent, ce siège permet de transporter l’enfant dos à la route, dans une position semi-allongée. Il doit être installé dans les mêmes conditions que le siège du groupe 0.

Groupes 1 : de 9 à 18 kg / **jusqu’à 1 mètre

L’enfant se tient bien assis et peut résister aux forces qui le propulsent vers l’avant lors d’un freinage. Il peut être installé dans un siège doté d’un harnais (siège-baquet) ou dans un siège avec tablette de protection (siège à réceptacle) susceptible de se fixer aux deux points d’ancrage de la ceinture médiane.

Groupe 2 (de 15 à 25 kg), groupe 3 (de 22 à 36 kg) / **jusqu’à 1 m 50

La taille et la corpulence de l’enfant imposent de l’installer dans un siège ou sur un coussin rehausseur. Il y restera jusqu’à ses 10 ans.

Lors d’une collision à 50 km/h, la violence de l’impact équivaut à une chute du 3e étage d’un immeuble. En cas de projection contre une partie rigide de l’habitacle (montants de portes, sièges, pare-brise) les conséquences mortelles peuvent survenir chez l’enfant dès 20 km/h ! À chaque trajet, assurez-vous que votre enfant est bien retenu.

Partager

Ministère de l'intérieur