LAVIA

LAVIA, ou Limiteur de vitesse s'adaptant à la vitesse autorisée, est un système embarqué qui fixe automatiquement la vitesse limite à la hauteur de la vitesse réglementaire.

Régulateur, limitateur, les différences avec les autres technologies 

Le régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse assure le maintien automatique d'une vitesse préalablement choisie par le conducteur, même lorsque celui-ci retire le pied de l'accélérateur. Il est fréquemment utilisé aux Etats-Unis.

Le limitateur de vitesse manuel

Le limiteur de vitesse manuel est proposé par les constructeurs français sous forme d'équipement optionnel depuis une dizaine d’années. Le conducteur choisit lui-même la vitesse qu’il ne veut pas dépasser. Au-delà de cette vitesse, l'accélérateur est sans effet. Le système peut néanmoins être neutralisé en cas d'urgence par un simple appui fort sur la pédale d'accélérateur (le « kick-down »). A la différence du régulateur de vitesse, le véhicule ralentit dès que le conducteur « lève le pied ».

Limiteur de vitesse d'adaptant à la vitesse autorisée (Lavia) 

LAVIA prend en compte la position du véhicule grâce au GPS et, en fonction de cette position, recherche dans une base de données embarquée les vitesses limites autorisées à cet endroit. LAVIA limite alors la vitesse maximum du véhicule en fonction de cette vitesse réglementaire.

La technologie est au point depuis quelques années déjà. Le système a d’ailleurs été testé grandeur nature auprès d'une centaine de conducteurs volontaires entre novembre 2004 et janvier 2006 dans l'ouest de la région parisienne dans le cadre du programme de recherche PREDIT.

A savoir

  • Si tous les conducteurs respectaient les vitesses limites autorisées, on estime que 717 vies pourraient être préservées en moyenne (soit 18 % de l’ensemble de la mortalité routière).
  • La vitesse moyenne des véhicules légers a baissé de plus de 10 km/h entre 2002 et 2010, depuis l'installation des premiers radars. Néanmoins, le dépassement des limitations de vitesse autorisées reste une pratique encore répandue : 10,4 % des automobilistes et des poids lourds dépassent les vitesses autorisées de plus de 10 km/h ainsi que 24 % des motards. 

Partager

Ministère de l'intérieur