Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Éthylotest

L’alcool est l'une des premières causes de mortalité sur les routes, responsable de près d’un tiers des décès. L’éthylotest est un moyen simple et efficace pour savoir si l’on a dépassé la limite légale autorisée avant de prendre la route : 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, soit 0,25 milligramme d’alcool par litre d’air expiré.

L'éthylotest a été rendu obligatoire dans tous les véhicules terrestres à moteur par un décret publié au Journal officiel le jeudi 1er mars 2012. 
Un nouveau décret, paru au Journal officiel le vendredi 1er mars 2013, maintient l'obligation de posséder un éthylotest mais en supprime la sanction en cas de défaut de possession de l'éthylotest : les conducteurs doivent continuer à posséder un éthylotest dans leur véhicule, mais en son absence ils ne seront pas sanctionnés.

Le réflexe "éthylotest" pour s'auto-contrôler

L'éthylotest permet à chacun de s’auto-contrôler quand il a un doute sur son alcoolémie avant de reprendre le volant. Chacun peut aussi s'en servir pour inciter un proche à vérifier qu'il n’a pas dépassé le taux légal autorisé de 0,5 g/l de sang (0,25 mg/l d’air expiré). 

L’éthylotest peut être électronique ou chimique. Il doit être marqué de la norme NF.

L’éthylotest chimique ou jetable se présente sous la forme d’un tube et d’un sachet plastique et coûte entre 1 et 2 euros. Il est à usage unique. Si vous faites ce choix, pensez à en acheter deux : un pour se tester et un d’avance pour rester en règle c’est-à-dire toujours disposer d’un éthylotest non utilisé.

L’éthylotest électronique est réutilisable mais coûte entre 100 et 200 euros. Il se présente sous la forme d’un boitier, un peu plus gros qu’un smartphone. Pour disposer de mesures fiables, les éthylotests électroniques doivent être révisés une fois par an ou toutes les 300 à 500 mesures.

Également pour favoriser l'auto-contrôle, les débits de boissons autorisés à distribuer de l’alcool entre 2 heures et 7 heures du matin ont l’obligation depuis novembre 2011 de mettre à disposition des clients des dispositifs certifiés de dépistage de l’état alcoolique.

N’oubliez pas ! 

Attention, le taux d’alcool dans le sang continue de monter pendant 15 à 30 minutes après le dernier verre si l’on est à jeun, et pendant 30 à 60 minutes si l’on a mangé.
  

Partager

Ministère de l'intérieur